Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Tony Parker : "On n'a jamais eu autant de talents dans notre équipe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Epidémie d'ébola : des tests de vaccins concluants

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

JO : Pékin est la 1ère ville à accueillir les jeux d’été et les jeux d’hiver

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK et Groupe Etat Islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants à Calais : Paris et Londres unis mais démunis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

FOCUS

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le petit prince", du livre à l'écran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Syrie : "L'Armée de la conquête" à la recherche de respectabilité

En savoir plus

FRANCE

Les écologistes deviennent la troisième force politique de l’Assemblée nationale

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2012

Europe Écologie-Les Verts (EELV) est parvenu à faire élire 17 députés à l’Assemblée nationale lors des législatives de dimanche. Un score historique pour le parti écologiste, qui est ainsi en mesure de former son premier groupe parlementaire.

Mission accomplie pour Europe Écologie-Les Verts (EELV) qui ambitionnait, avant les législatives, de former son premier groupe parlementaire. En obtenant 17 députés, les écologistes ont franchi la barre fatidique des 15 élus nécessaires pour ce faire. Un score historique pour ce parti, qui ne comptait que quatre députés à l’Assemblée nationale lors de la précédente législature.

Avoir un groupe parlementaire confère des moyens humains et matériels importants et permet à un parti de peser au Palais-Bourbon. De plus, chaque groupe à l’Assemblée nationale dispose d’une journée réservée pour présenter ses propositions de loi.

Élue, Cécile Duflot cède son siège

La chef de file des Verts et actuelle ministre du Logement, Cécile Duflot, a été élue à Paris, mais elle doit céder sa place à sa suppléante, Danièle Hoffman-Rispal, afin de rester au gouvernement. Parmi les 17 autres élus se trouvent François de Rugy (Loire-Atlantique), Noël Mamère (Gironde), Brigitte Allain (Dordogne), Christophe Cavard (Gard), Danielle Auroi (Puy-de-Dôme), Jean-Louis Roumégas (Hérault), Eva Sas (Essonne), Laurence Abeille (Val-de-Marne), Denis Baupin (Paris) et Sergio Coronado (Français de l'étranger).

“C’est une première dans l’Histoire de la République, se réjouit le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé, sur l’antenne de FRANCE 24. Nous avons aujourd’hui une position institutionnelle sinon forte, du moins solide [...], pour peser sur les politiques publiques.”

Bien que les socialistes et leurs alliés n’aient pas besoin des Verts pour être majoritaires, les écologistes entendent toutefois peser dans la nouvelle Assemblée nationale. “Je dis à mes amis socialistes : 'Vous avez tous les pouvoirs, la première chose c’est de ne pas en abuser'”, met en garde celui-ci.

Première publication : 18/06/2012

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Marine Le Pen battue sur le fil

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Revivez le second tour des élections législatives sur notre liveblogging

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Lourde défaite pour Ségolène Royal à La Rochelle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)