Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

FRANCE

Affaire Karachi : Sarkozy et Hortefeux visés par une plainte de familles de victimes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/06/2012

Dans le cadre de l'affaire dite de Karachi, Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux font l'objet d'une plainte pour "violation du secret de l'instruction", déposée par deux familles de victimes, qui se sont constituées partie civile.

AFP - Deux familles de victimes de l'attentat de Karachi ont déposé plainte lundi pour "violation du secret de l'instruction et de l'enquête" contre Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux après un communiqué de l'Elysée diffusé le 22 septembre 2011, selon la plainte consultée par l'AFP.

Dans ce communiqué, la présidence de la République assurait notamment que "s'agissant de l'affaire dite de Karachi, le nom du chef de l'Etat n'apparaît dans aucun des éléments du dossier".

"Il n'a jamais été cité par aucun témoin ou acteur de ce dossier", poursuivait le communiqué de l'Elysée publié alors que se multipliaient les interrogations sur le financement de la campagne d'Edouard Balladur en 1995, dont M. Sarkozy était le porte-parole.

M. Sarkozy peut être poursuivi depuis vendredi minuit, ayant cessé ses fonctions présidentielles depuis un mois.

Dans cette plainte avec constitution de partie civile, les deux familles estiment qu'en diffusant ce communiqué, "les faits sont extrêmement graves sur le plan des principes lorsque l'on rappelle avec force qu'en application de l'article 64 de la Constitution : +le Président de la République est garant de l'indépendance de l'autorité judiciaire+".

"Un tel comportement est au surplus indiscutablement de nature à caractériser un manquement à ses devoirs de Président, bien loin de la République irréprochable qu'il n'a cessé de revendiquer depuis 2007", estime l'avocat des deux familles, Me Olivier Morice, dans la plainte.

La plainte, qui intègre également les chefs de "violation du secret professionnel, recel et complicité" ainsi qu'"entrave au déroulement des investigations", vise aussi l'ancien conseiller presse de l'ex-chef de l'Etat, Franck Louvrier.

Une première plainte, visant les conseillers de la présidence de la République, avait été déposée par les familles le 26 septembre 2011 et classée sans suite par le parquet le 21 décembre.

Me Olivier Morice, tient une conférence de presse à 11H30 à son cabinet avec l'une des plaignantes, Sandrine Leclerc, à propos de cette nouvelle plainte.




 

Première publication : 18/06/2012

  • Sur RFI

    Privé de son immunité, Nicolas Sarkozy entre dans le champ de vision des juges

    En savoir plus

  • AFFAIRE KARACHI

    Une commission favorable à la levée du secret-défense sur 65 documents

    En savoir plus

  • AFFAIRE KARACHI

    La justice autorise les familles à se porter partie civile

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)