Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

Moyen-orient

La haut-commisaire de l'ONU aux droits de l'Homme accuse Damas de crimes contre l'humanité

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/06/2012

Alors que les bombardements ont repris sur la ville de Homs, Navi Pillay assimile le pilonnage de zones habitées à des crimes contre l'humanité et demande que les auteurs des violences en Syrie soient jugés.

AFP - La haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Navi Pillay, a une fois de plus accusé Damas de crimes contre l'humanité et demandé que les auteurs des violences en Syrie soient jugés, y compris ceux qui ont attaqué les observateurs de l'ONU.

"Le gouvernement de Syrie devrait cesser immédiatement l'utilisation d'armes lourdes et le bombardement de zones habitées, car de telles actions équivalent à des crimes contre l'humanité et autre possibles crimes de guerre", a déclaré Mme Pillay lors de l'ouverture de la 20e session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

Cet appel intervient alors que les forces gouvernementales ont repris lundi le bombardement de la ville rebelle de Homs, dans le centre de la Syrie, et mènent des opérations dans la province de Damas, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'ancienne juge à la Cour pénale internationale (CPI) a par ailleurs exhorté la communauté internationale à "surmonter les divisions et travailler pour mettre fin à la violence et aux violations des droits de l'homme" en Syrie.

"Nous devons aussi faire tout notre possible pour s'assurer que des comptes soient demandés aux auteurs, y compris ceux qui ont attaqué les observateurs de l'ONU en Syrie", a-t-elle dit, soulignant les "attaques quotidiennes" contre les convois des observateurs onusiens.

Samedi, les observateurs de l'ONU ont annoncé la suspension de leur mission en Syrie en raison de "l'intensification des violences".

Pour sa part, l'opposition syrienne craint un nouveau massacre à Homs (centre) et a appelé l'ONU à voter une résolution contraignant le régime à arrêter la répression.

Selon un bilan de l'OSDH datant de jeudi dernier, les opérations de répression et les combats entre armée et rebelles ont fait au moins 3.353 morts depuis le 12 avril, date d'entrée en vigueur officielle du cessez-le-feu que les observateurs étaient censés surveiller.


 

Première publication : 18/06/2012

  • SYRIE

    Les observateurs de l'ONU en Syrie suspendent leur mission

    En savoir plus

  • SYRIE

    Des voix alaouites s'élèvent contre le régime de Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Syrie est entrée en guerre civile, selon un haut-responsable de l'ONU

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)