Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

FRANCE

Le permis de construire de la future grande mosquée de Marseille validé en appel

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/06/2012

Après maints revers juridiques, le permis de construire de la grande mosquée de Marseille a finalement été validé en appel. La cité phocéenne est l'une des villes de France qui compte l'une des plus fortes communautés musulmanes du pays.

AFP - La cour administrative d'appel de Marseille a validé mardi le permis de construire de la future Grande mosquée, qui avait été annulé par le tribunal administratif fin octobre 2011 à la demande d'une triperie marseillaise.

Dans son arrêt, elle a suivi les préconisations rendues fin mai par le rapporteur public, relançant ainsi ce projet qui a subi de nombreux revers dans une ville où réside une des plus fortes communautés musulmanes de France.

La société "Boyauderie-triperie méditerranéenne" avait déposé une requête devant le tribunal administratif demandant l'annulation des arrêtés du maire de Marseille du 24 septembre 2009 et du 27 mai 2011 portant permis de construire au profit de l'association "La Mosquée de Marseille".

Le tribunal administratif leur avait donné raison le 27 octobre, et l'association avait fait appel.

L'entreprise voit cette fois-ci ses demandes rejetées par la cour administrative d'appel.

La Grande mosquée de Marseille doit voir le jour dans l'ancien quartier des abattoirs, à Saint-Louis (15e arrondissement), mais depuis la pose de la première pierre, en grande pompe au printemps 2010, le dossier est en suspens.

Sur un autre front judiciaire, la cour administrative d'appel avait rejeté en décembre 2011 deux recours déposés par le Front national (FN) et le Mouvement national républicain (MNR), désireux de faire annuler une délibération du conseil municipal du 16 juillet 2007 autorisant l'implantation de la mosquée.

 

Première publication : 19/06/2012

  • FRANCE

    Le permis de construire de la mosquée de Marseille annulé par la justice

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)