Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

EUROPE

David Cameron déroule le tapis rouge aux Français frappés par les hausses d'impôts

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/06/2012

Le Premier ministre britannique s'est dit prêt à accueillir les chefs d'entreprise soumis à une hausse de l'impôt sur le revenu en France à la suite de l'arrivée au pouvoir de François Hollande.

REUTERS - Le Premier ministre britannique, David Cameron, s'est déclaré lundi prêt à
accueillir les entreprises qui fuiraient l'impôt en France, où le président François Hollande compte alourdir les taxes pour les plus hauts revenus.

Le ministre du Travail, Michel Sapin, a estimé que cette remarque avait "échappé" au dirigeant britannique.

"Quand la France instituera un taux de 75% pour la tranche supérieure de l'impôt sur

David Cameron se dit prêt à "dérouler le tapis rouge" aux entreprise françaises

le revenu, nous déroulerons le tapis rouge et nous accueillerons plus d'entreprises françaises, qui paieront leurs impôts au Royaume-Uni", a déclaré David Cameron devant des chefs d'entreprise, en marge du sommet du G20 de Los Cabos au Mexique.

"Cela paiera nos services publics et nos écoles et tout le reste", a-t-il ajouté.

Interrogé à ce sujet, le ministre français du Travail, Michel Sapin, a répondu sur le ton de l'ironie.

"Je ne sais pas comment on fait pour dérouler un tapis rouge au travers du Channel (la Manche), ça peut prendre l'eau", a-t-il dit à la presse en marge d'une rencontre des partenaires sociaux du G20.

"Je pense que c'est un propos qui lui a échappé", a ajouté Michel Sapin.

Le ministre des Affaires européennes, Bernard Cazeneuve, y a vu "une forme d'humour britannique".

Michel Sapin ne tarde pas à répondre à David Cameron

"Il y a des patrons francais qui sont des patriotes, il y a dans l'arsenal des mesures que nous allons prendre en faveur des entreprises, des mesures qui favoriseront l'investissement et inciteront les entreprises à rester en France", a-t-il affirmé
mardi sur Canal+.

François Hollande s'est engagé pendant la campagne présidentielle à porter à 75% le taux de l'imposition pour les revenus annuels supérieurs à un million d'euros.

Entre 3.000 et 3.500 foyers seraient concernés par cette mesure, qui rapporterait quelques centaines de millions d'euros par an à l'Etat.

Une large majorité de Français y est favorable, selon plusieurs sondages.
 

Première publication : 19/06/2012

COMMENTAIRE(S)