Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • Trêve de douze heures à Gaza, les négociations se poursuivent à Paris

    En savoir plus

  • Manifestation pro-Gaza interdite : l'appel au calme de Manuel Valls

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : il sera "très difficile" de récupérer les corps

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • La manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • En images : les damnés de Gaza

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

Economie

Intégration européenne : la Cour constitutionnelle tacle Angela Merkel

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/06/2012

La Cour constitutionnelle allemande estime que l'exécutif a négligé le Parlement lors de l'adoption du Mécanisme européen de stabilité. En conséquence, les juges demandent un renforcement des prérogatives du Bundestag sur les questions européennes.

AFP - Les juges suprêmes allemands ont imposé mardi au gouvernement une participation accrue du parlement dans les décisions futures qui renforceraient l'intégration européenne, un verdict sans conséquence sur l'adoption en cours des mécanismes d'aide financière.

Alors que la chancelière Angela Merkel s'est faite l'apôtre résolue d'une intégration européenne plus poussée, la décision rendue mardi sonne pourtant comme une mise en garde pour l'avenir: plus d'Europe ne pourra se faire qu'avec non seulement le feu vert, mais aussi la participation en amont des représentants du peuple.

La participation accrue du parlement sera la contrepartie à un transfert accru de compétences à l'Union européenne, ont argumenté les juges, réclamant "une prise d'influence effective et précoce (du Bundestag) sur le processus de constitution de la volonté du gouvernement".

Le groupe parlementaire des Verts, plus petite force en présence au Bundestag (chambre basse du parlement allemand), avait porté plainte l'an dernier auprès de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe (sud) contre la procédure d'adoption du mécanisme européen de stabilité (MES).

Ce mécanisme de prêts et de garanties mis en place par les pays de la zone euro pour venir en aide aux plus fragiles d'entre en cas de crise est en cours de ratification, et doit entrer en vigueur début juillet.

Le verdict des sages de Karlsruhe est sans conséquence sur ce processus en cours. Les députés du Bundestag doivent se prononcer le 29 juin.

Pour les Verts, au vu des sommes que le MES engage - rien que cette année, l'Allemagne devra verser près de 9 milliards d'euros à son capital -, les députés auraient dû être consultés en amont et avoir une influence sur l'élaboration du texte, et pas simplement se le voir soumis pour ratification.

Le gouvernement s'est défendu en arguant que l'Allemagne en tant qu'Etat souverain s'était mis d'accord avec ses partenaires sur le MES, en vertu des règles du droit international.

Au terme d'une audition publique au mois de novembre, le président du tribunal Andreas Vosskuhle avait déjà laissé entendre que le verdict irait dans le sens d'un renforcement des prérogatives du parlement. C'est la direction déjà prise par les précédents jugements en matière de sauvetage de la zone euro, un sujet dont la Cour a eu à se saisir plusieurs fois ces deux dernières années.

Sa dernière décision en la matière, en février, a interdit que les aides dispensées par le fonds de sauvetage FESF soient soumises en Allemagne seulement à un petit comité de neuf parlementaires, exigeant que les 620 membres du Bundestag soient consultés.

Première publication : 19/06/2012

  • UNION EUROPÉENNE

    Angela Merkel plaide pour une "union politique" en Europe

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Les Vingt-Sept s'accordent sur une relance par la croissance

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Ouverture d'un sommet européen sur fond de frictions franco-allemandes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)