Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Afrique

Plus de 80 personnes périssent dans des affrontements dans le nord du Nigeria

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/06/2012

Les échanges de tirs entre le groupe islamiste Boko Haram et l'armée dans le nord du Nigeria ont fait au moins 80 morts depuis lundi, selon la police et la Croix-Rouge. Ce mercredi, le pape Benoît XVI a fustigé ces "attaques" anti-chrétiennes.

REUTERS - Au moins 80 personnes ont été tuées depuis lundi dans des affrontements dans deux villes du nord du Nigeria visées par une guérilla islamiste antigouvernementale, selon des chiffres publiés mercredi par la police et la Croix-Rouge.
 

Les rebelles de Boko Haram ont échangé mardi des coups de feu avec l’armée, dans la ville de Damaturu. D’après un responsable local de la police, 34 insurgés et six membres des forces de sécurité ont été tués.
 

A Kaduna, au moins 40 personnes ont été tuées et 62 blessées dans des affrontements entre musulmans et chrétiens, selon des chiffres donnés par un responsable de la Croix-Rouge.
 

Trois églises de Kaduna ont été la cible dimanche d’attentats suicides à la voiture piégée, non revendiqués, malgré les forts soupçons pesant sur Boko Haram.


 

Le pape Benoît XVI a appelé mercredi à la fin des "attaques terroristes" menées contre les chrétiens au Nigeria et a exhorté l’ensemble des parties concernées à ne pas se livrer aux mesures de représailles.
 

"Je suis avec une profonde inquiétude les informations en provenance du Nigeria où les attaques terroristes se poursuivent notamment contre les chrétiens", a déclaré le pape lors de l’audience générale au Vatican.
 

"Je lance un appel aux responsables des violences pour qu’ils cessent immédiatement de verser le sang de nombreux innocents", a-t-il ajouté.

Première publication : 20/06/2012

  • NIGERIA

    Plusieurs attentats à la bombe contre les minorités chrétiennes dans le Nord

    En savoir plus

  • NIGERIA

    La secte Boko Haram revendique les attaques anti-chrétiennes meurtrières

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Nouvelles attaques meurtrières contre des églises du nord du pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)