Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

États-Unis : "le simulacre d'assurance maladie" au Sénat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron réconcilie les Libyens"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Accord inédit sur la Libye

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elan de solidarité après les incendies dans le sud de la France

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les rockers écolos de Midnight Oil reviennent après 15 ans de pause

En savoir plus

FOCUS

Kenya : les autorités affichent la fermeté face à la menace des Shebab

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Esplanade des Mosquées : "Israël commence à retirer les détecteurs de métaux"

En savoir plus

Afrique

Chafik et Morsi, deux candidats pour un siège

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/06/2012

Mohammed Morsi, le candidat des Frères musulmans, et Ahmed Chafik, ex-Premier ministre d'Hosni Moubarak, se sont affrontés, le 17 juin, lors du deuxième tour de l'élection présidentielle. Les résultats officiels seront annoncés le 24 juin.

Mohammed Morsi - Parti de la liberté et de la justice (Frères musulmans)

Agé de 61 ans, ce docteur en génie civil et ancien membre du Bureau du guide des Frères musulmans a siégé au sein de l'Assemblée populaire égyptienne entre 2000 et 2005. Il détient un doctorat de l’université de Californie du Sud où il a brièvement enseigné.
 

En avril 2011, il prend la tête du Parti de la liberté et de la justice (PLD), vitrine politique des Frères musulmans. La confrérie, qui durant des mois avait refuser de présenter un candidat, désigne Mohammed Morsi après la disqualification de Khairat al-Shater.

Les Frères musulmans n'ont pas attendu l'annonce officielle des résultats de l'élection présidentielle pour proclamer dès lundi 18 juin la victoire de Mohammed Morsi.

 

Ahmed Chafik - Indépendant

Agé de 71 ans, Ahmed Chafik est un fin connaisseur des arcanes du pouvoir. Ancien chef d'état-major de l'armée de l'air égyptienne (1996-2000), ex-ministre de l'aviation civile, il occupe brièvement le poste de Premier ministre à partir du 29 janvier 2011, alors qu'Hosni Moubarak est sur le point de quitter le pouvoir, et ce jusqu'au 3 mars.

Echouant à calmer l'ardeur des révolutionnaires, il remet sa démission au Conseil suprême des forces armées, qui dirige désormais le pays, à la veille d'une manifestation dirigée contre son gouvernement. Sa candidature suscite hostilité et indignation parmi les forces de l'opposition qui voient en lui un apparatchik de l'ancien régime.

Emboitant le pas aux Frères musulmans, Ahmed Chafik a annoncé à son tour le 18 juin sa victoire à l'élection présidentielle sans attendre la validation finale de la commission électorale.

 

Première publication : 20/06/2012

  • PRÉSIDENTIELLE ÉGYPTIENNE

    Après la confrérie, le camp de Chafik revendique à son tour la victoire

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ÉGYPTIENNE

    Les Frères musulmans revendiquent la victoire de Mohammed Morsi

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ÉGYPTIENNE

    Les électeurs égyptiens face au dilemme du second tour de la présidentielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)