Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls veut son "Islam de France"

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

SPORT

L'eldorado chinois de Didier Drogba

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 20/06/2012

Vainqueur de la Ligue des champions avec Chelsea, Didier Drogba a annoncé mercredi qu'il rejoignait Shanghai Shenhua, un club chinois de seconde zone mais qui dépense sans compter pour attirer d'anciennes gloires du football.

"J’ai étudié toutes les offres que j’ai reçu durant les dernières semaines et j’ai le sentiment qu’aller au Shanghai Shenhua est la bonne direction pour moi maintenant." Sur son site Internet, Didier Drogba s’évertue à justifier les raisons de son choix. Pas un mot sur les millions d’euros qui en découlent.

L’attaquant ivoirien, âgé de 34 ans, a confirmé mercredi qu’il a signé avec le club chinois pour une durée de deux ans et demi - début juillet 2012 jusqu’au 31 décembre 2014. "J’ai hâte de relever ce nouveau challenge, de découvrir une nouvelle culture et je suis très enthousiaste par rapport au développement de la ligue chinoise de football", explique Didier Drogba.

Un « nouveau challenge » ou une affaire de sous

Drogba, le parcours d’un champion formé en France

Seulement voilà, le nouveau club de l’international ivoirien ne pèse pas lourd dans l’échiquier du football chinois. Classé 13e sur 16 à cinq mois de la fin de saison, Shanghai Shenhua se trouve actuellement à deux points d’une relégation en division inférieure. L’arrivée en début d’année de Nicolas Anelka n’y a encore rien changé.

Le richissime propriétaire du club, Zhun Jun, ne rechigne pas en effet sur les moyens pour attirer les stars. 234 000 euros par semaine avaient suffi pour attirer Nicolas Anelka. Selon la presse chinoise, il aurait débloqué encore un peu plus pour s'offrir les services de Didier Drogba : 248 000 euros par semaine, soit 12 millions d’euros par an ! A Chelsea, son ancien club, l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille touchait 8,1 millions d’euros de salaire annuel, sans compter ses différentes primes.

L’homme qui vaut aujourd’hui 12 millions d’euros a pourtant humblement commencé sa carrière dans les divisions inférieures du football français. Après un passage au Mans, Guingamp, puis à l’OM, il rejoint le championnat anglais en 2004. Avec les Blues, il accumule les trophées jusqu’au sacre en mai dernier en Ligue des champions.

Dans sa nouvelle aventure, Didier Drogba s’octroie aussi un rôle d’ambassadeur. "J’espère pouvoir aider à promouvoir le football chinois partout dans le monde et plus encore à améliorer les liens entre la Chine et l’Afrique".

Première publication : 20/06/2012

  • FOOTBALL

    Anelka attend Drogba à Shanghaï

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    AUDIO - Le Footcast n°13 : Spécial Drogba vainqueur de la Ligue des Champions, sacre de Montpellier en L1

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Drogba offre la Ligue des Champions à Chelsea

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)