Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Peres, entre hommages et critiques"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Deutsche Bank panique les marchés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Y a-t-il un pirate dans la voiture?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump accuse Google de rouler pour Hillary Clinton

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Soudan accusé d'attaques chimiques au Darfour

En savoir plus

LE DÉBAT

Mondial de l'automobile : quel avenir pour la voiture ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Mondial de l'automobile : quel avenir pour la voiture ? (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Primaire de la droite : semaine maudite pour Nicolas Sarkozy

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle américaine : avantage Hillary Clinton

En savoir plus

EUROPE

En Grèce, un accord a été conclu pour former un nouveau gouvernement

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/06/2012

La droite, les socialistes et la gauche modérée se sont accordés sur la formation d'un gouvernement de coalition, a annoncé le dirigeant socialiste du Pasok, Evangélos Vénizélos. Antonis Samaras devrait être nommé Premier ministre.

AFP - "La Grèce a un gouvernement" qui livrera sa "grande bataille" lors du sommet européen pour adoucir la rigueur, a assuré mercredi le dirigeant socialiste, Evangélos Vénizélos en se prévalant d'un accord avec la droite et la gauche modérée pour désigner "d'ici à ce soir" la nouvelle équipe.

"Nous lancerons ce message demain à l'Eurogroupe", qui doit examiner jeudi la marche à suivre avec le pays, a ajouté M. Vénizélos, ex ministe des Finance, à l'issue d'une réunion avec le dirigeant de droite Antonis Samaras.

La nomination de M. Samaras au poste de Premier ministre est imminente selon la télévision publique. M. Samaras sera reçu à 13H00 GMT par le chef de l'Etat, Carolos Papoulias, a annoncé la présidence.

M. Vénizélos a affirmé que les trois partenaires gouvernementaux, droite, socialistes et gauche modérée du Dimar, "régleraient dans la soirée la question de la composition du gouvernement".

L'actuel président de la Banque nationale de Grèce (BNG) Vassilis Rapanos est pressenti pour devenir ministre des Finances, selon la télévision publique Net.

A 65 ans, cet économiste de formation est un vieux routier de la gestion du pays au côté des équipes socialistes, et a dirigé le Conseil des experts du ministère de l'Economie et des Finances au moment de l'entrée de la Grèce dans l'euro, en 2001.

"Nous devons très bien nous préparer pour le sommet européen" des 28 et 29 juin, car durant "ces deux jours nous allons livrer la grande bataille pour réviser l'accord de prêt" conclu en février et imposant à la Grèce une rigoureuse austérité en échange d'un deuxième paquet de prêts internationaux UE-FMI pour la sauver de la banqueroute, a déclaré M. Vénizélos.

Au sommet européen, Athènes négociera aussi pour "élaborer un cadre qui permette d'assurer la relance et lutter contre le chômage, le grand problème du pays", a-t-il ajouté.

Il a précisé que le ministre intérimaire des Finances, Georges Zannias, représentera le pays à l'Eurogroupe de jeudi, premier rendez-vous avec les prêteurs et partenaires de la Grèce depuis les élections législatives de dimanche.

Première publication : 20/06/2012

  • GRÈCE

    Nouvelle Démocratie poursuit les tractations pour former un gouvernement d'union

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES GRECQUES

    En portant la droite au pouvoir, les Grecs redonnent une chance à l’euro

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES GRECQUES

    La droite à la recherche d'un gouvernement d'union nationale pro-euro

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)