Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

asie

Un djihadiste français lié à Al-Qaïda a été capturé au Pakistan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/06/2012

Considéré comme proche d'Al-Qaïda, le Français Naamen Meziche a été capturé par l'armée pakistanaise au cours d'une opération à la frontière iranienne. Il est soupçonné d'être lié à des projets d'attaques terroristes en Europe.

AFP -

Un important cadre français d'Al-Qaïda, Naamen Meziche, proche de réseaux soupçonnés de vouloir mener des attaques en Europe, a été arrêté au Pakistan, près de la frontière de l'Iran et de l'Afghanistan, ont annoncé mercredi à l'AFP des sources militaires pakistanaises.

Naamen Meziche, Français d'origine algérienne né à Paris en 1970, a été interpellé dans la région de Quetta (sud-ouest) à la suite de renseignements donnés en détention par Younis al-Mauritani, un haut responsable d'Al-Qaïda dont il était le lieutenant, selon ces sources.

Al-Mauritani, qui avait été arrêté dans la même région en septembre dernier, avait selon l'armée pakistanaise été chargé par Oussama ben Laden de mener des attentats en Australie, en Europe et aux Etats-Unis.

Selon des sources sécuritaires concordantes, Meziche est un cadre de la cellule de Hambourg (nord de l'Allemagne), un groupe d'islamistes radicaux qui a abrité plusieurs des pirates de l'air qui ont perpétré les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, dont leur leader Mohammed Atta.

Cette cellule a par la suite été soupçonnée de vouloir mener des attaques terroristes en Europe.

Selon le site spécialisé dans le renseignement The Long War Journal, Meziche voyageait fréquemment entre la zone Pakistan-Afghanistan-Iran et Hambourg, où il était notamment chargé de recruter de futurs jihadistes via la mosquée Al-Quds, fermée par les autorités allemandes en 2010 pour ses tendances extrémistes.

Naamen Meziche ne figure sur aucune des listes des responsables d'Al-Qaïda rendues publiques par le FBI ou le Trésor américain, qui promettent de fortes récompenses en échange d'informations pouvant mener à sa capture.

Mais "c'est un important responsable d'Al-Qaïda", a indiqué un haut responsable militaire pakistanais sous couvert d'anonymat.

"C'est un jihadiste français d'origine maghrébine, connu pour ses liens confirmés avec Al-Qaïda et présent sur la zone Pakistan-Afghanistan-Iran depuis un certain nombre d'années", a de son côté indiqué un expert occidental du dossier.

"Très proche associé de Younis al-Mauritani", il a été arrêté comme ce dernier dans l'instable province du Baloutchistan (sud-ouest), repaire de rebelles islamistes et indépendantiste frontalier avec l'Iran et l'Afghanistan, a précisé une autre source sécuritaire.

"Membre de l'état-major d'Al-Qaïda", selon des sources de services de renseignement occidentaux, al-Mauritani avait été interpellé le 5 septembre dernier par les services de renseignement pakistanais, avec l'aide de leurs homologues américains.

Selon l'armée pakistanaise, il avait été chargé "personnellement" par Oussama ben Laden de planifier des attentats visant "des cibles économiques importantes aux Etats-Unis, en Europe et en Australie".

Il prévoyait notamment de cibler "les intérêts économiques des Etats-Unis, dont des gazoducs et des oléoducs, des centrales électriques mais aussi des pétroliers, à l'aide de bateaux rapides bourrés d'explosifs dans les eaux internationales", avait-elle indiqué après son arrestation.

Détenu dans les faubourgs de la capitale provinciale Quetta, capitale du Baloutchistan, il a lors de son interrogatoire déclaré que Meziche était entré au Pakistan en provenance d'Iran et projetait de se rendre ensuite en Afrique, a précisé une source de sécurité pakistanaise.

"Les services de renseignement le traquaient depuis, et ils ont fini par l'arrêter lors d'un raid. Il est actuellement interrogé sur les motifs de son entrée au Pakistan", a-t-elle ajouté.

Meziche avait selon divers médias été arrêté plusieurs fois en Allemagne ces dernières années, sans jamais y être inculpé ou maintenu en détention.

D'autres sources avaient annoncé sa mort en avril 201O dans un tir de drone américain sur les zones tribales pakistanaises frontalières de l'Afghanistan.

Le Pakistan est officiellement allié aux Etats-Unis dans la "guerre contre le terrorisme" que ces derniers mènent dans la région depuis la fin 2001.

Mais les relations entre les deux pays se sont tendues depuis un an et demi, notamment après la mort d'Oussama ben Laden, chef d'Al-Qaïda tué le 2 mai 2011 au Pakistan par un commando d'élite de l'armée américaine héliporté clandestinement à Abbottabad, à deux heures de route au nord d'Islamabad.

 

Première publication : 20/06/2012

  • PAKISTAN

    Le numéro deux d'Al-Qaïda tué par un drone américain

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Une trentaine de morts dans deux attentats dans le nord-ouest du Pakistan

    En savoir plus

  • TERRORISME

    "La mort de Ben Laden a eu moins d'effets sur Al-Qaïda que les révoltes arabes"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)