Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

Asie - pacifique

Naamen Meziche, un terroriste français au service d'Al-Qaïda

Texte par Charlotte OBERTI

Dernière modification : 20/06/2012

Islamabad a annoncé mercredi la capture, fin mai, du Français Naamen Meziche, un membre éminent d'Al-Qaïda suspecté de préparer des attentats en Europe. Retour sur son parcours, de Hambourg au Pakistan.

De sources militaires pakistanaises, Naamen Meziche, un jihadiste français a été arrêté fin mai dans la région du Baloutchistan, dans le sud-ouest du Pakistan. Instable, cette région frontalière de l’Iran et de l’Afghanistan avait déjà été le cadre de l’arrestation, en septembre dernier, du haut responsable terroriste Younis al-Mauritani, dont Meziche était le lieutenant.

Meziche, quadragénaire né à Paris, est actif au Pakistan depuis 2009. L’homme se serait radicalisé au début des années 1990, avant de partir en Allemagne. À Hambourg, il est chargé du recrutement pour Al-Qaïda à la mosquée Taiba, fermée en 2010 après avoir été liée aux attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Fréquentant Mohammed Atta, qui a directement pris part au détournement des avions, il devient également membre de la cellule de Hambourg. Son implication dans les attentats n’est jamais prouvée et, bien que Naamen Meziche soit arrêté à plusieurs reprises par les autorités allemandes, il n’est jamais inculpé ni placé en détention.

En 2009, il fuit Hambourg et rejoint le Pakistan, échappant ainsi au procès intenté contre des terroristes actifs pendant les attentats du 11-Septembre. Connaissant l’arabe et le pachtoune, il est décrit comme "un jihadiste présent sur la zone Pakistan Afghanistan Iran" par un expert occidental cité par l’AFP. En octobre 2010, il est déclaré mort dans une attaque de drone américain, une information démentie par la suite.

Considéré comme un important cadre d’Al-Qaïda selon les autorités pakistanaises et suspecté de vouloir mener des attaques en Europe, Naamen Meziche est officiellement entendu, depuis son arrestation, sur les motifs de sa présence dans le pays. En janvier 2012, sa femme, interrogée par le New York Times, témoignait du désir de son mari de vivre dans une société régie par la charia.

Le double jeu du Pakistan

Toutefois, bien que considéré comme dangereux, Naamen Meziche ne figure sur aucune des listes des responsables d’al-Qaïda, rendues publiques par les autorités américaines.

Contacté par FRANCE 24, Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) parle d’un double jeu de la part du Pakistan : "Depuis 2001, tous les trois à six mois, les Pakistanais remettent en grande pompe un terroriste aux Américains. Etant donné que tous les cadres d’al-Qaïda ont été arrêtés, ils essaient maintenant d’enrober pour donner de l’importance à leur nouvelle prise."

Le but d’Islamabad, selon l’ancien membre de la DGSE : prouver qu’ils participent à la lutte anti-terroriste et ainsi justifier leurs besoins en matière d’aide militaire américaine. Les relations tendues entre les deux pays ont été mises à mal fin mai, suite à la condamnation au Pakistan du médecin qui a aidé la CIA à débusquer Ben Laden. Une condamnation à laquelle les Etats-Unis ont répliqué en décidant de réduire de façon significative le montant de leur aide militaire. "Islamabad recherche la complaisance politique de Washington," affirme Alain Chouet.

Première publication : 20/06/2012

  • TERRORISME

    Un djihadiste français lié à Al-Qaïda a été capturé au Pakistan

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Le numéro deux d'Al-Qaïda tué par un drone américain

    En savoir plus

  • TERRORISME

    "La mort de Ben Laden a eu moins d'effets sur Al-Qaïda que les révoltes arabes"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)