Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat Clinton - Trump : qui a gagné le premier round ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

Economie

Air France-KLM entend se séparer de plus d'un salarié sur dix d'ici à la fin de 2013

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2012

La compagnie Air France-KLM prévoit de se séparer d'un peu plus de 5 000 de ses quelque 50 000 salariés d'ici à la fin de 2013. Une restructuration qui n'impliquerait pas de licenciements.

REUTERS - Air France-KLM a annoncé jeudi qu'il prévoyait une baisse des effectifs de la société Air France de 5.120 personnes d'ici décembre 2013, sur un total de 49.300 salariés sous contrat français.

Le nombre de départs naturels non remplacés sur la période est estimé à 1.710 et les sureffectifs - qui touchent l'ensemble des catégories de personnels - à 3.410, a précisé dans un communiqué la compagnie aérienne.

"Si les nouveaux accords sont signés, les modalités de traitement des sureffectifs excluront le recours à des départs contraints d'ici fin 2013", a-t-elle ajouté.

Les "mesures d'accompagnement" mises en oeuvre en 2012 et 2013 pourront inclure une incitation au départ anticipé en retraite dans le cadre d'un plan de départs volontaires, une incitation au départ volontaire, des incitation "ciblées" au temps partiel et des mesures de partage du temps de travail pour les personnels navigants commerciaux et techniques.

"Une évaluation de l'état d'avancement du plan (...) sera conduite au second semestre 2013. Si son déroulement est conforme aux objectifs, le recours à des départs contraints sera également évité en 2014."

Ces mesures s'inscrivent dans le plan de transformation à trois ans (2012-2014) que le groupe Air France-KLM a lancé en janvier et qui est destiné à restaurer sa rentabilité et à réduire son endettement net de deux milliards d'euros.

 

Première publication : 21/06/2012

  • FRANCE

    L'assemblée générale d'Air France-KLM refuse de valider la prime de Pierre-Henri Gourgeon

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le gouvernement ne veut pas de licenciements secs chez Air France

    En savoir plus

  • AÉRONAUTIQUE

    À Air France, un plan d’économies sous influence électorale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)