Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

  • Des compagnies américaines et européennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Mick Rogers vainqueur dans les Pyrénées, Pinot sur le podium

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

EUROPE

Les besoins des banques espagnoles s'élèvent à 62 milliards d'euros

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2012

Des audits indépendants ont démontré que les banques espagnoles pourraient avoir besoin au plus de 62 milliards d'euros. Une somme en deçà du montant proposé par la zone euro, soit 100 milliards, pour sauver les établissements bancaires.

AFP - Les autorités espagnoles ont dévoilé jeudi les résultats des audits indépendants réalisés sur le secteur bancaire en Espagne, qui font apparaître des besoins en capitaux allant jusqu'à 62 milliards d'euros, un chiffre bien inférieur aux 100 milliards proposés par la zone euro.

L'Eurogroupe s'est mis d'accord le 9 juin sur un plan de sauvetage des banques

espagnoles pour un montant maximum de 100 milliards d'euros.

La demande officielle d'aide européenne, d'abord attendue pendant la réunion jeudi après-midi de l'Eurogroupe à Luxembourg, sera finalement déposée "dans les jours qui viennent", avait annoncé, plus tôt dans la journée, le ministre de l'Economie Luis De Guindos.

Deux cabinets indépendants, l'Américain Oliver Wyman et l'Allemand Roland Berger, avaient été choisis pour faire un audit complet du secteur bancaire espagnol, fragilisé depuis l'éclatement de la bulle immobilière en 2008, ce qui permettra de chiffrer précisément la demande d'aide de l'Espagne.

Rajoy se réjouit de l'audit des banques et demande l'aide au "plus vite"

Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, s'est réjoui jeudi au Brésil de l'audit du système bancaire en Espagne qui a montré que "les besoins en capital" seront moins élevés que prévu et a demandé que l'aide européenne soit versée "le plus rapidement possible".

Le résultat de l'audit indépendant, dévoilé jeudi, estime le besoin en recapitalisation des banques espagnoles à 62 milliards d'euros "et garantit que l'assistance financière mise à disposition par nos partenaires européens est plus que suffisante", a déclaré M. Rajoy lors d'une rencontre avec des chefs d'entreprises à Sao Paulo.

Il s'agissait d'"identifier la force du système financier espagnol face une détérioration hypothétique de la situation économique très significative et très prononcée", a expliqué au cours d'une conférence de presse le secrétaire d'Etat à l'Economie, Fernando Jiménez Latorre.

Deux scénarios ont été envisagés, l'un de base et l'autre plus dur, avec notamment une récession et une baisse des prix de l'immobilier plus intenses, avec les besoins en capitaux qui en découlent pour les banques sur une période de trois ans, jusqu'en 2014.

Le cabinet Oliver Wyman évoque un besoin de 16 à 25 milliards d'euros dans le scénario de base, puis de 51 à 62 dans le scénario le plus dur, tandis que le cabinet Roland Berger l'a chiffré à 25,6 milliards et 51,8 milliards selon les scénarios, a expliqué le gouverneur adjoint de la Banque d'Espagne, Fernando Restoy.

L'audit a concerné "14 groupes bancaires représentant 90% du système financier espagnol", a-t-il précisé.

"La prochaine étape sera la demande officielle" d'aide européenne, qui interviendra "dans les prochains jours, il faudra signer le mémorandum avec l'Union européenne dans lequel seront spécifiées les conditions et les caractéristiques du prêt", a dit Fernando Jiménez Latorre.

"Ces résultats ne permettent pas d'établir des estimations précises des besoins de chaque banque", mais "tout semble indiquer que ces besoins vont se concentrer sur les entités qui ont fait l'objet d'une intervention du Frob", le fonds public d'aide au secteur, a ajouté Fernando Restoy.

Le Frob, qui sera le destinataire de l'aide financière européenne, a annoncé en mai qu'il prenait le contrôle de Bankia, troisième banque de l'Espagne par les actifs, qui fera l'objet d'un plan de sauvetage public de 23,5 milliards d'euros, le plus coûteux de l'histoire espagnole.

Il a également placé sous tutelle d'autres banques en difficulté, comme Novagalicia, Banco de Valencia et CatalunyaCaixa. La mise en vente de ces deux dernières, pour permettre leur reprise par une autre banque, est d'ailleurs reportée, a annoncé jeudi le Frob.

Les besoins en capitaux de chaque banque espagnole seront déterminés au cours d'un deuxième audit, qui donnera un chiffre global fin juillet, puis des résultats individuels en septembre, réalisé par les cabinets Deloitte, KPMG, PwC et Ernst & Young.

"Les entités les plus faibles pourront solliciter l'aide européenne si elles présentent des plans de restructuration", a précisé Fernando Jiménez Latorre.

Première publication : 21/06/2012

  • UNION EUROPÉENNE

    Angela Merkel plaide pour une "union politique" en Europe

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    La zone euro "prête" à tendre la main à l'Espagne

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Boudée par les marchés, l'Espagne appelle Bruxelles à recapitaliser ses banques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)