Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

FRANCE

Zinédine Zidane : il est "logique" que les plus riches paient beaucoup d'impôts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2012

Dans une interview à paraître, l'ex-star du football français Zinedine Zidane juge "logique" que les hauts revenus paient beaucoup d'impôts et se dit favorable à l'instauration du vote des étrangers aux élections locales en France.

AFP - L'ancien N.10 de l'équipe de France Zinedine Zidane a déclaré à l'hebdomadaire M le Magazine du Monde à paraître vendredi, qu'il trouvait "logique" que les hauts revenus paient beaucoup d'impôts et se dit favorable au vote des étrangers aux élections locales.

Interrogé sur la proposition de François Hollande pendant la campagne électorale d'imposer à 75% les revenus supérieurs à 1 million d'euros annuels, Zinedine Zidane, qui fêtera ses 40 ans samedi, a répondu: "Je n'ai jamais eu de problèmes avec le fait de payer des impôts, de reverser 50 centimes pour 1 euro gagné. Je ne vis pas en France mais je ne vis pas dans un paradis fiscal. Je vis en Espagne, je paye mes impôts comme tout le monde. Aujourd'hui, avec ce qui se passe, on va demander de l'argent à ceux qui en ont. C'est logique."

Par ailleurs l'ancien meneur de jeu des Bleus s'est déclaré favorable au droit de vote des étrangers aux élections locales. "On ne va pas faire dix minutes là-dessus mais pour vous répondre clairement: quelqu'un qui contribue, en payant ses impôts, à la vie active du pays a le droit de voter. C'est juste ce que je pense", a-t-il dit.

Zinedine Zidane souligne qu'il entend éviter toute récupération politique: "Si je ne me protège pas, qui va le faire pour moi?, s'interroge-t-il. Je ne veux surtout pas servir les intérêts des uns, des autres. Je suis libre. Libre comme l'air. Après, quand je vois un certain M. Le Pen présent au second tour de l'élection présidentielle de 2002... Tout de suite, je me suis mobilisé. Je n'ai pas attendu qu'on vienne me chercher".

 

Première publication : 21/06/2012

  • FOOTBALL

    L'eldorado chinois de Didier Drogba

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Zinedine Zidane balaie d'un revers de la main les critiques émises à son encontre

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Zinédine Zidane pourrait être nommé à la direction sportive du Real Madrid

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)