Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Asie - pacifique

Le président pakistanais désigne un nouveau Premier ministre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2012

Le ministre pakistanais de l'Industrie textile Makhdoom Shahabuddin a été choisi pour occuper le poste de Premier ministre après la destitution par la Cour suprême de son prédécesseur, Yusuf Reza Gilani. Il doit être élu vendredi par le Parlement.

REUTERS - Le président pakistanais Asif Ali Zardari a choisi Makhdoom Shahabuddin pour le poste de Premier ministre en remplacement de Yusuf Reza Gilani, destitué mardi par la Cour suprême du Pakistan, rapportent jeudi les médias publics.

Cette décision semble signifier que le chef de l'Etat a choisi d'éviter la confrontation avec l'appareil judiciaire, alors que l'un des principaux collaborateurs de Gilani avait
auparavant déclaré que seul le parlement était habilité à destituer le chef du gouvernement.

Makhdoom Shahabuddin, ministre du Textile, est une personnalité assez consensuelle au sein du Parti du peuple pakistanais (PPP) au pouvoir. Il entretient de bonnes relations avec les partenaires de la coalition. Celle-ci dispose d'une confortable majorité au parlement, qui se réunira vendredi en session extraordinaire pour élire le nouveau Premier ministre.

Quelques heures après l'annonce de sa nomination, deux chaînes de télévision ont toutefois annoncé qu'un tribunal avait émis un mandat d'arrêt contre le Premier ministre pressenti pour violation des quotas à l'exportation d'éphédrine, produit
chimique utilisé dans la fabrication de méthamphétamines, lorsqu'il était ministre de la Santé.

Cette affaire pourrait impliquer le fils de Gilani, Ali Musa Gilani, qui est accusé également de violation des quotas par les enquêteurs anti-drogue.

Yusuf Reza Gilani a été déclaré inapte à la fonction de chef du gouvernement car il a été condamné en avril pour outrage à la Cour suprême en raison de son refus de rouvrir des enquêtes pour corruption contre le président.

S'il est élu, Makhdoom Shahabuddin devrait subir les mêmes pressions de la part du président de la Cour suprême, Iftikhar Chaudhry, en faveur d'une relance de ces enquêtes.

Première publication : 21/06/2012

  • PAKISTAN

    Le Premier ministre Gilani comparaît devant la Cour suprême

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Le Premier ministre condamné pour outrage à la justice

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Memogate : l'affaire qui fait vaciller le pouvoir pakistanais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)