Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Et ta soeur ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigéria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

FRANCE

Premier remaniement ministériel a minima du gouvernement Ayrault

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2012

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a procédé ce jeudi à un léger remaniement du gouvernement à la suite des élections législatives remportées par la gauche. La nouvelle équipe comprend quatre ministres délégués supplémentaires.

AFP - Le président François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ont remanié jeudi l'équipe gouvernementale au lendemain des législatives, en changeant les attributions de certains ministres -Delphine Batho passe de la justice à l'Ecologie- et en la renforçant de quatre nouveaux membres.

Font ainsi leur entrée comme ministres délégués: Guillaume Garot (PS) chargé de l'Aagroalimentaire, Anne-Marie Escoffier (PRG) à la Décentralisation, Thierry Repentin (PS) à la Formation professionnelle, et Hélène Conway (PS) aux Français de l'étranger, a annoncé le secrétaire général de l'Elysée, Pierre-René Lemas.

Dans la foulée, M. Lemas a indiqué que le premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement se réunirait vendredi à 10H00.

Comme dans le gouvernement Ayrault I, la parité est strictement respectée avec 19 hommes et 19 femmes. Il y a davantage de femmes ministres de plein exercice que dans le précédent gouvernement (11 contre 9) et moins de ministres délégués (8 contre 10).

Deux femmes ministres prennent du galon: Delphine Batho et Sylvia Pinel.

Ministre déléguée auprès de la ministre de la Justice, Mme Batho devient ministre à part entière, chargée de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

Sylvia Pinel garde les mêmes attributions (Artisanat, Commerce, Tourisme) mais devient, elle aussi, ministre de plein exercice.

Nicole Bricq, ex-ministre de l'Ecologie, désormais remplacée par Mme Batho, demeure ministre de plein exercice mais chargée du Commerce extérieur.

Plusieurs ministres délégués voient le périmètre de leur charge renforcé ou changé.

Ainsi, Benoît Hamon, ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire, ajoute à son portefeuille la Consommation.

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, ajoute la Forêt à son portefeuille.

La ministre déléguée Marie-Arlette Carlotti ajoute aux Personnes handicapés la lutte contre l'exclusion.

Frédéric Cuvillier, chargé des Transports, est désormais chargé de la Mer et de la Pêche.

Yamina Benguigui garde la francophonie mais perd les Français de l'étranger, dont s'occupera désormais la sénatrice Hélène Conway.


 

Première publication : 21/06/2012

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Le Parti socialiste et ses proches alliés remportent la majorité absolue

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Les écologistes deviennent la troisième force politique de l’Assemblée nationale

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    La gauche rafle 8 des 11 circonscriptions des Français de l’étranger

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)