Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Boris Nemtsov assassiné : L'opposition russe punie?

En savoir plus

DÉBAT

Netanyahou aux Etats-Unis : Le coup de froid entre Israël et la maison blanche

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Grèce, Allemagne, Espagne… L'Agriculture européenne réformée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

La France, principale bénéficiaire de la PAC

En savoir plus

FOCUS

Chine : vers de meilleures conditions pour les travailleurs migrants de Pékin

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vieux Farka Touré, le blues du désert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Islamisme radical, comment prévenir et guérir ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Michel Barnier : "Le grignotage de l’Ukraine n’est pas acceptable"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Francis Collomp, ancien otage au Nigeria, raconte son évasion

En savoir plus

FRANCE

Premier remaniement ministériel a minima du gouvernement Ayrault

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/06/2012

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a procédé ce jeudi à un léger remaniement du gouvernement à la suite des élections législatives remportées par la gauche. La nouvelle équipe comprend quatre ministres délégués supplémentaires.

AFP - Le président François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ont remanié jeudi l'équipe gouvernementale au lendemain des législatives, en changeant les attributions de certains ministres -Delphine Batho passe de la justice à l'Ecologie- et en la renforçant de quatre nouveaux membres.

Font ainsi leur entrée comme ministres délégués: Guillaume Garot (PS) chargé de l'Aagroalimentaire, Anne-Marie Escoffier (PRG) à la Décentralisation, Thierry Repentin (PS) à la Formation professionnelle, et Hélène Conway (PS) aux Français de l'étranger, a annoncé le secrétaire général de l'Elysée, Pierre-René Lemas.

Dans la foulée, M. Lemas a indiqué que le premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement se réunirait vendredi à 10H00.

Comme dans le gouvernement Ayrault I, la parité est strictement respectée avec 19 hommes et 19 femmes. Il y a davantage de femmes ministres de plein exercice que dans le précédent gouvernement (11 contre 9) et moins de ministres délégués (8 contre 10).

Deux femmes ministres prennent du galon: Delphine Batho et Sylvia Pinel.

Ministre déléguée auprès de la ministre de la Justice, Mme Batho devient ministre à part entière, chargée de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

Sylvia Pinel garde les mêmes attributions (Artisanat, Commerce, Tourisme) mais devient, elle aussi, ministre de plein exercice.

Nicole Bricq, ex-ministre de l'Ecologie, désormais remplacée par Mme Batho, demeure ministre de plein exercice mais chargée du Commerce extérieur.

Plusieurs ministres délégués voient le périmètre de leur charge renforcé ou changé.

Ainsi, Benoît Hamon, ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire, ajoute à son portefeuille la Consommation.

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, ajoute la Forêt à son portefeuille.

La ministre déléguée Marie-Arlette Carlotti ajoute aux Personnes handicapés la lutte contre l'exclusion.

Frédéric Cuvillier, chargé des Transports, est désormais chargé de la Mer et de la Pêche.

Yamina Benguigui garde la francophonie mais perd les Français de l'étranger, dont s'occupera désormais la sénatrice Hélène Conway.


 

Première publication : 21/06/2012

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Le Parti socialiste et ses proches alliés remportent la majorité absolue

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Les écologistes deviennent la troisième force politique de l’Assemblée nationale

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    La gauche rafle 8 des 11 circonscriptions des Français de l’étranger

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)