Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TOUS POLITIQUES

Benoist Apparu, député-maire UMP de Châlons-en-Champagne

En savoir plus

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

Moyen-orient

"L'armée d'Assad peine de plus en plus à maintenir ses officiers"

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/06/2012

Ce jeudi, un pilote de chasse syrien a fait défection à bord de son MIG-21 et a atterri en Jordanie où il a obtenu l'asile politique. Une défection qui porte un coup dur au régime, estime Salman Shaikh, directeur du centre Brookings de Doha.

Un pilote de chasse syrien a fait défection jeudi aux commandes de son MiG-21 de fabrication russe. Le colonel Hassan Merhi al-Hamadé a atterri sur une base de l'armée de l'air en Jordanie, où il a obtenu l'asile politique. Le ministère syrien de la Défense a estimé que le colonel Hamadé était "un déserteur et un traître à la nation" et promis qu'il serait sanctionné "en vertu des règles en vigueur". De son côté, la France a appelé les membres de l'armée et des forces de sécurité syriennes à faire de même "et à ne plus obéir aux ordres criminels du régime de Damas".

Depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad en mars 2011, des dizaines de milliers de soldats syriens ont déserté, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Plusieurs milliers d'entre eux ont rejoint les rangs de l'Armée syrienne libre (ASL) qui combat les troupes gouvernementales.

Salman Shaikh, directeur du centre Brookings de Doha, revient pour FRANCE 24 sur cette première désertion du genre. 

FRANCE 24 : On dénombre des dizaines de milliers de défections depuis le début, en mars 2011, de la récolte populaire en Syrie. En quoi celle-ci est-elle plus significative que les autres ?

Salman Shaikh : Il est vrai que ce n’est pas la première désertion en quinze mois, des centaines de colonels sunnites l’ont déjà fait. Mais c’est la première fois qu’un pilote de chasse fuit le pays à bord de son avion. Et l’armée de l’air est l’unité la plus fidèle à Bachar Al-Assad, ce qui porte un coup dur au régime et au dirigeant syrien. C’est la preuve que l’armée peine de plus en plus à maintenir ses officiers.

En savez-vous plus sur les circonstances de ces défections ?

S.S. : Depuis plusieurs mois, l’Armée syrienne libre multiplie les efforts pour entrer en contact avec les forces régulières, en particulier les officiers sunnites et alaouites, afin de les inciter à quitter l’armée. Cette défection est la preuve que cela marche, particulièrement chez les sunnites. Je pense qu’environ une centaine d'officiers est prête à fuir. Mais il faut relativiser ce phénomène : Assad peut toujours compter sur un grand nombre d’officiers alaouites qui forment les troupes. Surtout que parmi les diplomates, on ne compte aucune défection. Preuve que le régime tient encore debout.

Quel est l’impact sur l’Armée syrienne libre ?

S.S. : L’ASL compte 25 à 30 00 soldats qui sont formés et armés, ainsi que 100 000 autres qui sont prêts à se battre si on les arme. À cela, il faut ajouter 300 à 400 hommes qui veulent quitter l’armée d’Assad mais qui ne l’ont pas encore fait. Toutefois, cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont capables de repousser l’armée régulière. Pour y parvenir, l'ASL a besoin d’être aidée.

Première publication : 22/06/2012

  • SYRIE

    Vingt-six partisans du régime tués dans une embuscade dans la région d'Alep

    En savoir plus

  • SYRIE

    Exclusif : "Les policiers d’Assad m’ont brisé les mains pour m’empêcher de dessiner"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le pilote d'un MiG-21 fait défection et obtient l'asile en Jordanie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)