Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

FRANCE

Nicole Bricq, victime collatérale des enjeux pétroliers ?

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 22/06/2012

Au lendemain du remaniement ministériel, annonçant le départ de Nicole Bricq du ministère de l'Écologie pour celui du Commerce extérieur, le gouvernement a annoncé la reprise des forages pétroliers au large de la Guyane. Un dossier sensible.

Couac du remaniement ministériel ? Nicole Bricq s’est vu retirer, jeudi 21 juin, son portefeuille ministériel à l’Écologie, et attribuer celui du Commerce extérieur. Même si la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a déclaré que la ministre était "très heureuse de la mission qui lui a été confiée", les critiques n’ont pas manqué de fuser. Car ce remaniement apparaît pour certains comme un désaveu de sa politique.

Le dossier au cœur de la polémique : les forages exploratoires du groupe Shell au large de la Guyane. La semaine dernière, Nicole Bricq avait annoncé la "remise à plat" de l'autorisation accordée au géant pétrolier, afin de réexaminer l'ensemble des permis d'exploration d'hydrocarbures, y compris ceux déjà attribués.

Pourtant, ce vendredi, le gouvernement a annoncé avoir autorisé la reprise des forages. Selon un porte-parole du groupe Shell, le site de Zaedyus, situé à 6 000 mètres de profondeur au nord-est de Cayenne, contiendrait au moins 300 millions de barils de pétrole.

Revirement du gouvernement ?

Interpellés, les défenseurs de l'environnement sont montés au créneau suite à cette annonce, dénonçant un revirement du gouvernement sur ce dossier et une manière d’évincer Nicole Bricq. "On peut se poser la question de savoir si l'arbitrage défavorable à Mme Bricq sur le permis pétrolier de Shell en Guyane n'a pas pu jouer en sa défaveur", a estimé, pour sa part, Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement, joint par l’AFP.

Tandis que l'association Guyane Nature Environnement s'est déclarée déçue, évoquant les risques de marée noire et l'impact des recherches sur la biodiversité marine, Jean-Vincent Placé, le chef de file d'Europe Écologie-Les Verts au Sénat, s'est lui dit "surpris" du changement de portefeuille. "On sait que Mme Bricq connaît très, très bien les dossiers économiques et écologiques (...), je suis surpris", a-t-il dit, indiquant que ce remaniement constituait le "premier bémol" du gouvernement. L’écologiste a néanmoins souligné que ses commentaires ne mettaient nullement en cause les compétences de Delphine Batho, la nouvelle ministre en charge de la question.

"Manifestement, il s'est passé quelque chose dont j'ignore les tenants et les aboutissants. La seule chose, je ne voudrais pas que le ministère de l'Écologie soit la variable d'ajustement des déplacements de personnes (...) L'écologie mérite mieux, " a-t-il plaidé.

Première publication : 22/06/2012

  • FRANCE

    Premier remaniement ministériel a minima du gouvernement Ayrault

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Les écologistes deviennent la troisième force politique de l’Assemblée nationale

    En savoir plus

  • FRANCE

    Daniel Cohn-Bendit critique vivement les Verts et "la chef de clan" Cécile Duflot

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)