Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Afrique

Les Egyptiens dans l'attente des résultats de l'élection présidentielle

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2012

Une conférence de presse se tiendra ce dimanche à 15 heures au cours de laquelle le nom du vainqueur de l'élection présidentielle sera dévoilé.

AFP - Les Egyptiens étaient dans l'attente des résultats officiels de l'élection présidentielle, promis pour dimanche, après des manifestations à l'appel des Frères musulmans qui réclament la reconnaissance de la victoire de leur candidat Mohamed Morsi.

Place Tahrir, les Frères musulmans règnent en maîtres



Quelques irréductibles partisans de la puissante confrérie ont encore passé la nuit place Tahrir, jurant de ne pas la quitter avant l'annonce de la victoire de M. Morsi, contestée par son rival Ahmed Chafiq, dernier Premier ministre du régime Moubarak qui a lui aussi affirmé avoir remporté le scrutin.

"Morsi, Morsi, Dieu est le plus grand", scandaient plusieurs milliers de manifestants samedi en début de soirée, au lendemain d'un grand rassemblement contre le pouvoir militaire ayant réuni des milliers de personnes sur cette place emblématique.

Coupant court aux annonces contradictoires, le secrétaire général de la commission électorale Hatem Bagato a déclaré dans un communiqué que les résultats officiels de la présidentielle, achevée le 17 juin après deux tours, seraient proclamés dimanche.

"Les résultats du second tour de la présidentielle seront annoncés dimanche à 15H00 (13H00 GMT) par le président de cette commission, Farouk Sultan", a-t-il indiqué.

Pour prévenir tout débordement ou affrontement entre les deux camps rivaux après la proclamation des résultats, le ministère de l'Intérieur a annoncé un renforcement du dispositif de sécurité en coordination avec l'armée.

Les résultats étaient attendus initialement le 21 juin, mais la commission avait demandé plus de temps pour examiner les multiples recours présentés par les deux camps.

Depuis, les annonces contradictoires se succédaient sur la date de la proclamation officielle des résultats, suscitant des doutes sur l'issue du scrutin.

"Morsi va être déclaré vainqueur aujourd'hui. Sauf si...", écrit en Une le quotidien indépendant Al-Shorouk. "Chafiq s'approche du palais présidentiel", titre le quotidien libéral al-Wafd.

Des milliers de partisans de M. Chafiq ont manifesté à Madinat Nasr, un quartier du Caire, scandant "le peuple veut Ahmed Chafiq, président", ou "l'armée et le peuple main dans la main", selon un photographe de l'AFP.

Brandissant ses portraits et ceux du maréchal Hussein Tantaoui, chef du Conseil suprême des forces armées (CSFA) et chef d'Etat de fait depuis la chute du régime Moubarak en février 2011, ils ont aussi scandé "A bas le pouvoir du guide" en référence au guide des Frères musulmans, Mohamed Badie.

Discussions en privé


Les déclarations hostiles se sont multipliées entre les Frères musulmans, première force politique du pays, et les militaires, leur rivaux historiques qui dominent le système de

Ahmed Shafiq, "l'homme du régime"
puis la chute de la monarchie en 1952.

Mais selon des sources proches de la confrérie, les deux parties sont en privé engagées dans des discussions pour résorber les tensions.

Le CSFA a lancé vendredi un avertissement voilé aux Frères musulmans, affirmant qu'il agirait "avec la plus grande fermeté face à toute tentative de porter atteinte aux intérêts publics et privés".

Les militaires ont aussi appelé toutes les "parties à éviter toute action qui mettrait en danger la sécurité du pays" et critiqué l'annonce de résultats non officiels par les deux candidats, à l'origine selon le CSFA des "tensions et divisions".

La confrérie a répliqué qu'elle ne cherchait pas "la confrontation ou la violence" mais qu'elle se battrait contre toute falsification des résultats.

Elle a aussi réitéré ses critiques virulentes contre les dispositions constitutionnelles prises par l'armée et qui permettront à celle-ci de contrôler largement le pouvoir quel que soit le président élu.

"Nous n'avons pas de problème avec les forces armées, même si celles-ci ont commis ces derniers jours des erreurs", a insisté M. Morsi vendredi.

A la suite de la dissolution sur décision de justice de la chambre des députés dominée par les islamistes, l'armée s'est octroyée le pouvoir législatif et un droit de contrôle sur l'élaboration de la prochaine Constitution.



Première publication : 23/06/2012

  • ÉGYPTE

    Présidentielle: l'armée et les Frères musulmans négocient en privé

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Nouvelle journée de manifestation place Tahrir contre le pouvoir militaire

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ÉGYPTIENNE

    Chafik et Morsi, deux candidats pour un siège

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)