Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

Amériques

Erreur sur la personne dans la tentative d'arrestation du plus grand narcotrafiquant mexicain

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/06/2012

"El Chapo" et ses lieutenant courent toujours: en cavale depuis 2011, le narcotraficant et chef du puissant cartel de Sinaloa, le plus recherché du Mexique, a bénéficié d'une erreur de la police, dans un contexte de violences et de trafics accrus.

AFP - La justice mexicaine a dû démentir vendredi l'arrestation annoncée la veille par les militaires du fils de Joaquin "El Chapo" Guzman, le chef du puissant cartel de Sinaloa et le narcotrafiquant le plus recherché du Mexique, l'homme arrêté s'avérant être néanmoins un important "lieutenant" du cartel, selon la DEA, l'agence anti-drogue américaine.

"Après avoir réuni les preuves nécessaires pour déterminer leurs identités, il s'avère que les deux personnes interpellées sont Félix Beltran Leon et Kevin Daniel Beltran Rios, âgées respectivement de 23 et 19 ans", a annoncé le Parquet vendredi soir dans un communiqué, démentant ainsi que l'un des deux individus soit le fils d'"El Chapo".

La veille, la Marine mexicaine, le principal corps d'armée en charge de la lutte contre les cartels, avait annoncé l'arrestation, "à la suite d'un travail de renseignement", de Jesus Alfredo Guzman Salazar, "fils présumé de Joaquin Guzman". L'homme avait été transféré à Mexico, entouré d'importantes forces de sécurité, avant d'être présenté à la presse.

Surnommé "Le Gros", Alfredo Guzman "est l'un des principaux dirigeants du cartel de Sinaloa et un élément-clé de l'organisation criminelle", avait déclaré José Luis Vergara, porte-parole de la Marine, en présentant le détenu devant la presse. Selon lui, l'homme serait chargé de la gestion des biens de son père, "El Chapo", en cavale depuis son évasion de prison en 2001.

Peu après l'annonce de cette erreur d'identité, un fonctionnaire américain de la DEA, l'agence antidrogue américaine, a indiqué à l'AFP à Washington, sous condition d'anonymat, que Félix Beltran Leon, l'homme confondu avec le fils d'"El Chapo", était néanmoins "l'un de ses lieutenants les plus hauts placés". Il a été arrêté à Zapopa (ouest), près de Guadalajara, deuxième métropole du Mexique, en compagnie de Kevin Daniel Beltran, également membre du cartel de Sinaloa, à l'issue d'une opération des forces spéciales de la Marine militaire.

Selon Stratfor, consultant américain en matière de Sécurité, "El Chapo" s'est allié avec d'autres cartels dans une Organisation du Pacifique pour faire face au défi croissant que représente le groupe criminel des Zetas, un cartel créé dans les années 90 par d'anciens militaires des troupes d'élite mexicaines.

L'affrontement entre les deux cartels s'est traduit récemment par des assassinats de dizaines de personnes, pour beaucoup mutilées ou décapitées, a admis en mai le ministre de l'Intérieur, Alejandro Poiré.

Première publication : 23/06/2012

  • FESTIVAL VISA POUR L'IMAGE

    Shaul Schwarz : La Californie et le Mexique qui s'habillent en "narco"

    En savoir plus

  • MEXIQUE

    Cinq membres des "Zetas" arrêtés pour l'incendie du casino de Monterrey

    En savoir plus

  • RELIGION

    En visite au Mexique, le pape Benoît XVI appelle à combattre le trafic de drogue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)