Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

SUR LE NET

La toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Vidéo : à Novoazovsk, "il semblerait que les Russes soient déjà partis"

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

FRANCE

Confusion et émoi à Rennes après la mort d'un collégien

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2012

Un garçon de 13 ans est décédé, samedi, suite à une bagarre avec un autre collégien. Sa mort avait été annoncée par erreur, la veille, par le Premier ministre. Le ministre de l’Éducation est arrivé dans l'après-midi au collège de Cleunay, à Rennes.

REUTERS - Le collégien grièvement blessé vendredi lors d'une altercation au sein du collège de Cleunay, à Rennes, est mort samedi des suites de ses blessures, a annoncé le parquet de la ville.

Dans un communiqué, le procreur précise qu'une enquête sur les circonstances de la bagarre a été ouverte "en flagrance" et confiée à la brigade des mineurs.

Une confusion régnait depuis vendredi soir sur l'état de l'adolescent à la suite de l'annonce prématurée de son décès.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a exprimé dans la nuit "ses regrets les plus vifs", ainsi que ceux du ministre de l'Education Vincent Peillon, pour avoir "annoncé à tort" le décès du collégien, évoquant des "informations erronées".

Auparavant, le chef du gouvernement avait dit dans un communiqué avoir appris "avec une grande tristesse" le décès de ce garçon de 13 ans "survenu en fin de journée", à la suite d'une bagarre dans la cour de récréation d'un collège de Rennes.

Or, l'adolescent est "toujours entre la vie et la mort", ont indiqué par la suite les services hospitaliers.

L'altercation a opposé vendredi en matinée, pendant la récréation, "deux élèves ordinaires", et l'un des deux protagonistes "ne s'est pas relevé", a indiqué Jean-Yves Bessol, inspecteur de l'académie de Rennes.

"Ce collège est un établissement à taille humaine, calme, sans difficulté particulière", a-t-il ajouté, précisant que les motifs de la dispute n'étaient pas clairs.

Ces deux élèves sont arrivés au collège à la rentrée 2011.

Première publication : 23/06/2012

COMMENTAIRE(S)