Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

SPORT

L’heure des retrouvailles entre Anglais et Italiens

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 24/06/2012

En dernier quart de finale de l’Euro-2012, l’Angleterre affronte dimanche l’Italie à Kiev. Leur dernière rencontre dans un tournoi majeur remonte à 1990 lors de la petite finale de la Coupe du monde, remportée par la Squadra Azzura à domicile (2-1).

Vingt-deux ans après leur dernière rencontre en phase finale d’une compétition officielle, l’Angleterre affronte dimanche l’Italie à partir de 20 heures 45 à Kiev. C’est le dernier match des quarts de finale de l’Euro-2012, mais surtout la troisième confrontation dans l’histoire de deux équipes.

Les cousins germains s’étaient rencontrés pour la première fois à l’Euro-1980 (1-0 pour l’Italie en phase des poules), avant de se retrouver lors de la petite finale de la Coupe du monde 1990, remportée par l’Italie (2-1) à domicile, grâce aux buts de Totò Schillaci et de Roberto Baggio. La Squadra Azzura n’a donc jamais été battue par la sélection anglaise en match officiel.

Balotelli: "J’espère que les Anglais vont perdre"

Pour tenter de pérenniser cette tradition, le sélectionneur italien a préparé les retrouvailles de ce dimanche en regardant avec ses joueurs les derniers matches de l’Angleterre. "Nous avons constaté que c’était une des équipes européennes les mieux organisées, reconnaît Cesare Prandelli. Il faudra essayer de les empêcher de jouer – ils ont un rythme assez soutenu -, et si on peut avoir le bon rythme, on peut faire un bon match", ajoute-il.

En attaque, Cesare Prandelli pourra bien compter sur l'imprévisible Mario Balotelli qui connaît bien le football anglais. Deux de ses coéquipiers de Manchester City, le gardien Joe Hart et l'ailier droit James Milner, seront de la partie pour ce quart de finale. "Ils me connaissent et je les connais, mais j’espère qu’ils vont perdre", a lâché samedi Balotelli lors d’une conférence de presse.

En face, les Anglais semblent confiants pour la suite de la compétition. Malgré le changement de sélectionneur avant la compétition, les nombreuses blessures et l’absence pendant les deux premiers matchs de Wayne Rooney, les hommes de Roy Hodgson ont pu terminer premiers de leur groupe devant la France.

Vers une demi-finale tant attendue

Pour poursuivre leur route, Rooney et ses coéquipiers devront faire mieux que lors des éditions passées. Depuis l’Euro-1996, l'Angleterre n’est plus parvenue à atteindre une demi-finale d’une grande compétition. 

Sur le papier, la sélection anglaise est la plus faible depuis au moins dix ans. Mais la détermination y est. « Quelle que soit l'équipe alignée par le sélectionneur italien Cesare Prandelli, l'Angleterre n'aura pas besoin de motivation supplémentaire car l'enjeu d'une demi-finale est déjà grand », a expliqué le milieu de terrain et capitaine anglais, Steven Gerrard, un des derniers survivants de la "génération dorée" de Beckham, Scholes et Owen.

Le match s’annonce donc très disputé entre les deux équipes, déterminées à aller plus loin dans cet Euro-2012. Une certitude, le vainqueur de ce choc rencontrera l’Allemagne en demi-finale, le 28 juin à Varsovie. 

Les équipes probables

Italie : Buffon - Maggio, Barzagli, Bonucci, Balzaretti - Marchisio, Pirlo, Thiago Motta, De Rossi - Cassano, Balotelli

Sélectionneur: Cesare Prandelli

Angleterre : Hart - G. Johnson, Terry, Lescot, As. Cole - Gerrard, S. Parker - Milner, Rooney, As. Young - Welbeck

Sélectionneur : Roy Hodgson

Arbitre : Pedro Proença (POR)

Première publication : 24/06/2012

  • EURO-2012

    La France sort de l'Euro la tête basse

    En savoir plus

  • EURO-2012

    L'Allemagne qualifiée pour les demi-finales en toute logique

    En savoir plus

  • EURO-2012

    Grâce à Ronaldo, le Portugal est en demi-finale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)