Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

EUROPE

Hospitalisé, Antonis Samaras ne participera pas au sommet européen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/06/2012

Convalescent, le tout récemment investi Antonis Samaras ne pourra pas assister au prochain sommet européen, au cours duquel les conditions de l'aide octroyée à la Grèce doivent être renégociées.

REUTERS - Antonis Samaras, qui vient de prendre ses fonctions de chef du gouvernement grec et a été opéré de l'oeil samedi, sera absent du sommet européen des 28 et 29 juin, a annoncé dimanche le porte-parole du gouvernement Simos Kedikoglou.

Lors de ce sommet, déterminant pour l'avenir de la zone euro, Athènes devrait chercher à assouplir les conditions de son plan de renflouement international.

Victime d'un décollement de la rétine, Antonis Samaras, âgé de 61 ans, a subi samedi avec succès une opération au laser et devrait sortir de l'hôpital lundi.

"Son médecin lui a demandé de ne pas voyager et de rester chez lui pendant quelques jours", a déclaré le porte-parole.

L'hôpital a déclaré qu'il était en "bonne" forme et que son état "s'améliorait".

Son ministre des Finances Vassilis Rapanos, qui avait eu un malaise vendredi avant sa prestation de serment, sera également absent à Bruxelles.

Âgé de 64 ans, il s'était plaint vendredi de nausées, de fortes douleurs abdominales et de vertiges. Il a subi des examens qui se sont révélés "très satisfaisants" mais reste
hospitalisé en vue de poursuivre son traitement, a précisé dans un communiqué l'hôpital Hygeia à Athènes.

La Grèce sera représentée à Bruxelles par le ministre des Affaires étrangères Dimitris Avramopoulos et par le ministre des Finances sortant, George Zanias, a annoncé Simos Kedikoglou.

Un responsable du gouvernement, qui n'a pas souhaité être cité, a déclaré que les inspecteurs de la troïka (Fonds monétaire international, Commission européenne et BCE) envisageaient de reporter de "quelques jours" leur visite à Athènes qui devait commencer lundi.

Ils doivent faire le point sur l'état d'avancement des réformes et préparer une mise à jour des termes de l'aide octroyée à la Grèce après les résultats des élections législatives du 17 juin.

Le nouveau gouvernement grec souhaite un allègement de la fiscalité, des aides pour les chômeurs et les travailleurs pauvres, un gel des suppressions d'emplois dans le secteur public et davantage de temps pour réduire son déficit public.

S'il était mis en oeuvre dans son intégralité, ce projet annulerait une partie importante des mesures d'austérité que le pays a dû accepter en février pour obtenir un plan de sauvetage de 130 milliards d'euros de la part de ses créanciers internationaux.

Première publication : 24/06/2012

  • GRÈCE

    Athènes demande plus de temps pour appliquer le plan d'austérité

    En savoir plus

  • EURO-2012

    Qui de la Grèce ou de l'Allemagne va sortir de l'Euro ?

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Antonis Samaras nomme un gouvernement de coalition dominé par la droite

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)