Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus… La Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

Moyen-orient

L'Otan se réunit mardi pour évoquer la destruction de l'avion turc par la Syrie

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 25/06/2012

Les émissaires des pays membres de l'Otan se réuniront mardi à la demande d'Ankara pour discuter la destruction d'un avion turc par la Syrie. Les raisons de cette attaque syrienne sans sommation sont encore floues.

REUTERS - Le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu a déclaré dimanche à la chaîne de télévision turque TRT que la Syrie avait abattu vendredi l'un de ses avions
à l'intérieur de l'espace aérien international, et qu'il consulterait ses alliés de l'Otan cette semaine.

Ahmet Davutoglu a assuré que la Syrie ne pouvait pas ne pas savoir qu'il s'agissait d'un avion turc, dans la mesure où ce dernier était clairement identifié comme appartenant à la Turquie.

L'appareil effectuait des tests sur un système de radar national et n'avait aucun lien avec la crise syrienne, a-t-il assuré.

"Le jet effectuait un vol en solitaire et n'était pas armé. Il n'était pas en mission 'secrète' en relation avec la Syrie mais effectuait un vol test, d'entraînement", a-t-il précisé.

Ahmet Davutoglu a ajouté que l'avion, un F-4, avait été abattu alors qu'il se trouvait

L'épave de l'avion abattu par la Syrie a été localisé

Les équipes de sauvetage ont localisé en Méditerranée l'épave du chasseur turc abattu vendredi par la Syrie, a rapporté dimanche la chaîne de télévision turque CNN-Türk.

L'avion pourrait se trouver à 1.300 mètres de profondeur, a affirmé cette chaîne, sans autres détails et sans préciser de source, tandis que le ministère turc des Affaires étrangères, interrogé par l'AFP, n'était pas en mesure de confirmer ces informations.

CNN-Turk ne précise pas non plus le sort des pilotes. (AFP)

dans l'espace aérien international sans qu'aucun avertissement n'ait été envoyé auparavant.

Le chef de la diplomatie turque a par ailleurs annoncé qu'il présenterait les faits devant les pays de l'Otan cette semaine dans le cadre de l'article 4, qui prévoit qu'une question puisse être débattue devant le conseil "chaque fois que l'intégrité territoriale, l'indépendance politique ou la sécurité de l'une des parties est menacée".

Des émissaires des pays de l'Otan se réuniront mardi après la demande de consultations de la Turquie, a annoncé peu après Oana Lungescu, porte-parole de l'Otan.

"La Turquie a requis des consultations en vertu de l'article 4 du Traité de Washington fondateur de l'Otan. Selon l'article 4, chacun des alliés peut solliciter des consultations lorsqu'il juge que son intégrité territoriale, son indépendance politique ou sa sécurité est menacée", a-t-elle déclaré.

"Le Conseil de l'Atlantique nord se réunira mardi à la demande de la Turquie, a-t-elle ajouté. Nous attendons que la Turquie fasse une présentation de l'incident récent."

Les autorités syriennes avaient affirmé précédemment que l'appareil volait à basse altitude au-dessus des eaux territoriales de la Syrie lorsqu'il a été abattu.

Les spécialistes s'interrogent sur les raisons qui ont conduit la Syrie à abattre l'appareil turc.

Syriens et Turcs ont uni leurs efforts pour tenter de retrouver les deux pilotes de l'avion mais le chef de la diplomatie turque a précisé que ces efforts étaient "coordonnés" sans qu'il s'agisse pour autant d'une opération conjointe.

Il a ajouté que le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan s'entretiendrait de l'affaire avec les représentants de l'opposition dimanche, et ferait une déclaration mardi au parlement.

Première publication : 24/06/2012

  • SYRIE

    L'avion abattu par la Syrie aurait pu violer son espace aérien, selon Ankara

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Syrie abat un avion de combat turc en Méditerranée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)