Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU se réunit en urgence

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

Economie

Amazon s'implante en Bourgogne et promet de créer 500 emplois

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2012

Le géant américain de la distribution numérique Amazon a annoncé, lundi, l'ouverture prochaine de son troisième site français, cette fois à Chalon-sur-Saône. Une implantation qui devrait permettre la création de 500 postes directs.

AFP - Le groupe américain de vente en ligne Amazon a annoncé lundi l'implantation à Chalon-sur-Saône de sa troisième plate-forme logistique en France, avec quelque 500 emplois directs à la clef, en présence du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

"Je suis très heureux de vous annoncer qu'Amazon va installer son 3e centre de distribution à Chalon-sur-Saône, en Bourgogne", a déclaré lors d'une conférence de presse, Frédéric Duval, directeur des opérations Amazon.fr Logistiques SAS.

"Grâce à cette installation, nous allons créer un nombre important d'emplois", a-t-il poursuivi.

Interrogé sur leur nombre, il a évoqué la création de quelque 500 emplois directs, comme sur les deux précédents sites d'Amazon en France, qui totalisent 1.100 emplois "permanents". "En comparaison, je peux vous donner l'exemple des deux autres sites où nous avons 1.100 emplois permanents et plus de 4000 en pic d'activité", a-t-il dit.

Le responsable d'Amazon n'était pas encore en mesure de préciser exactement le nombre des emplois créés en CDI, en CDD ou en interim se contentant de déclarer, annonçant: "On va recruter jusqu'à 1.000 emplois d'ici novembre 2012".

"Amazon recherche dès à présent 34 managers et spécialistes et des centaines de personnes passionnées pour rejoindre les équipes de ce nouveau centre", indiquait la présentation de la société projetée lundi.

Le groupe américain va s'installer dans un bâtiment, qui existe déjà, de 40.000 m2, situé sur la commune de Sevrey, en périphérie de Chalon-sur-Saône.

"Chalon, comme tous les sites logistiques dans le monde, dessert la totalité des pays du monde. La plupart des clients étant basés en France et en Europe", a précisé le responsable d'Amazon France.

"Nous allons démarrer ce centre début septembre et être opérationnels dans les semaines suivantes", a ajouté M. Duval, qui a rappelé que le groupe américain avait récemment annoncé l'ouverture de sites identiques en Espagne et en Italie.

Refusant de dévoiler des chiffres précis, le responsable d'Amazon s'est contenté de parler d'"investissements importants" pour ce nouveau site.

Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, a souhaité, avec cette implantation, "effacer la brûlure des 3.000 emplois disparus" avec le départ de Kodak de Chalon-sur-Saône.

"Les territoires qui ont subi des blessures, des dégâts peuvent se redresser et rencontrer, avec le soutien de l'Etat, le succès", a-t-il jugé.

Le ministre y a également vu un message national : "La France est un pays qui a des atouts considérables, c'est le moment de se redresser ensemble !", a-t-il conclu.

Selon le député-maire de Chalon-sur-Saône, Christophe Sirugue, "les demandes d'emploi pleuvent de partout, avant même que ce soit officiel", évoquant déjà "près de 1.000 demandes".

Depuis le 1er juin, l'information selon laquelle Amazon s'apprêtait à créer une plate-forme logistique en Bourgogne, avec la possibilité de 1.000 emplois à la clef (sans que soit précisé alors s'ils seraient directs ou indirects), avait filtré.

"En pleine négociation", le groupe américain hésitait entre deux localités bourguignonnes, Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) et Beaune (Côte-d'Or).

Le groupe possède déjà deux plates-formes en France, à Orléans (Loiret) et Montélimar (Drôme), ouvertes respectivement en 2007 et 2010.

Première publication : 25/06/2012

  • FRANCE

    Le grand écart de Paris entre rigueur française et relance européenne

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le secteur marchand crée de nouveau de l'emploi

    En savoir plus

  • FRANCE

    Trente-six entreprises sont "en danger", selon le Premier ministre

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)