Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Compétition des idées : une victoire des États-Unis ? (partie 2)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Agriculture : faire face à l'élevage intensif

En savoir plus

TECH 24

L'Université de la Singularité met le cap sur l'Europe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Départementales : la normalisation du FN

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings : le copilote était en arrêt maladie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive militaire au Yémen

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Bruxelles étudie les réformes proposées par Athènes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

EUROPE

Chypre sollicite une aide financière de l'Union européenne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2012

Chypre va faire appel à l'aide financière de la zone euro pour renflouer son secteur bancaire, qui est étroitement lié à l'économie grecque. Le montant nécessaire aux banques chypriotes pourrait atteindre 4 milliards d'euros.

REUTERS - Chypre va solliciter une aide financière de l’Union européenne à travers le Fonds européen de stabilité financière (FESF) ou le futur Mécanisme européen de stabilité (MES), a annoncé lundi le gouvernement de Nicosie dans un communiqué.

Le gouvernement a indiqué que le plan de sauvetage était destiné à réduire les risques liés à l’exposition du secteur financier à la crise grecque, argument mis en avant un peu plus tôt par Fitch pour expliquer le déclassement de la note de l’île en catégorie spéculative BB+. (voir )

« L’objectif de l’aide demandée est de limiter les risques pour l’économie chypriote, notamment ceux qui résultent des retombées négatives de l’exposition de son secteur financier à l’économie grecque », explique le texte, qui ne précise pas le montant de l’aide.

Fitch a estimé les besoins de Nicosie à quelque quatre milliards d’euros.

Chypre est le quatrième pays de l’UE à demander un plan de sauvetage, après la Grèce, l’Irlande et le Portugal. L’Espagne a également sollicité une aide pour ses banques.

Nicosie a également annoncé la semaine dernière avoir formulé une demande d’aide à Moscou, qui lui a déjà prêté 2,5 milliards d’euros en 2011.

Première publication : 25/06/2012

  • ZONE EURO

    Moody's classe Chypre au rang des emprunteurs à risque

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    L'agence financière Fitch dégrade une nouvelle fois la note de Chypre

    En savoir plus

  • CHYPRE

    En pleine crise politico-économique, le gouvernement démissionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)