Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Burkina faso autorise l'exhumation de la dépouille présumée de Thomas Sankara

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

World Press Photo : l’un des lauréats perd son prix

En savoir plus

POLITIQUE

"La réintégration de l’Iran dans la politique mondiale est nécessaire"

En savoir plus

POLITIQUE

"Marine Le Pen incarne un parti résolument anti-libéral de droite"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Évasion fiscale : "En 3 ans, les États ont pu récupérer 37 milliards d'euros"

En savoir plus

FOCUS

Mexique : les déplacés de la guerre des cartels

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hugh Jackman dans "Chappie" : enfin un rôle de méchant!

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Départementales : l'UMP et le PS vent debout contre le FN

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "La situation s'est beaucoup améliorée"

En savoir plus

EUROPE

Chypre sollicite une aide financière de l'Union européenne

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2012

Chypre va faire appel à l'aide financière de la zone euro pour renflouer son secteur bancaire, qui est étroitement lié à l'économie grecque. Le montant nécessaire aux banques chypriotes pourrait atteindre 4 milliards d'euros.

REUTERS - Chypre va solliciter une aide financière de l’Union européenne à travers le Fonds européen de stabilité financière (FESF) ou le futur Mécanisme européen de stabilité (MES), a annoncé lundi le gouvernement de Nicosie dans un communiqué.

Le gouvernement a indiqué que le plan de sauvetage était destiné à réduire les risques liés à l’exposition du secteur financier à la crise grecque, argument mis en avant un peu plus tôt par Fitch pour expliquer le déclassement de la note de l’île en catégorie spéculative BB+. (voir )

« L’objectif de l’aide demandée est de limiter les risques pour l’économie chypriote, notamment ceux qui résultent des retombées négatives de l’exposition de son secteur financier à l’économie grecque », explique le texte, qui ne précise pas le montant de l’aide.

Fitch a estimé les besoins de Nicosie à quelque quatre milliards d’euros.

Chypre est le quatrième pays de l’UE à demander un plan de sauvetage, après la Grèce, l’Irlande et le Portugal. L’Espagne a également sollicité une aide pour ses banques.

Nicosie a également annoncé la semaine dernière avoir formulé une demande d’aide à Moscou, qui lui a déjà prêté 2,5 milliards d’euros en 2011.

Première publication : 25/06/2012

  • ZONE EURO

    Moody's classe Chypre au rang des emprunteurs à risque

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    L'agence financière Fitch dégrade une nouvelle fois la note de Chypre

    En savoir plus

  • CHYPRE

    En pleine crise politico-économique, le gouvernement démissionne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)