Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 26/06/2012

Égypte : réactions à la victoire de Mohammed Morsi

En Égypte, les réactions en ligne se multiplient après l’élection de Mohammed Morsi. Une vidéo virale de la Commission européenne suscite la polémique sur la Toile. Et après 4 ans d’absence, Matt Harding refait parler de lui avec un nouveau clip.

Égypte : réactions à la victoire de Mohammed Morsi


Scènes de joie et de colère au Caire après l’annonce de la victoire de l’islamiste Mohammed Morsi à l’élection présidentielle en Egypte… Des résultats très attendus qui ont également déchaîné les passions sur Internet.

Ainsi, c’est avant tout la défaite d’un pilier de l’ancien régime qui a été célébrée par des révolutionnaires comme Gigi Ibrahim. Ces derniers auraient en effet considéré l’élection du militaire Ahmed Shafiq comme un retour en arrière. De son côté, l’activiste Wael Ghonim a salué l’élection du premier président du pays issu de la société civile, mais il estime que la révolution n’est pas terminée.

Une opinion que partage la blogueuse Zeinobia. Elle se félicite certes de l’ouverture d’un nouveau chapitre dans l’histoire de son pays, mais elle affirme d’ores et déjà qu’elle sera une opposante au pouvoir des Frères musulmans.

Quels pouvoirs justement pour le président élu ? C’est la question que se pose Issandr El Amrani sur son blog « The Arabist ». Pour lui, c’est un bras de fer qui va commencer entre le parti de Mohammed Morsi et l’armée chargée de la transition politique, à moins que les deux n’aient secrètement trouvé un accord sur le partage des pouvoirs.

Toujours est-il que les moindres faits et gestes du nouveau chef d’Etat seront passés au crible. Un site baptisé « Morsimeter » a ainsi déjà vu le jour. Objectif : surveiller son action politique et s’assurer qu’il tiendra ses promesses électorales.

 

Une vidéo de la Commission européenne suscite la polémique

La Commission européenne est au cœur d’une vive polémique sur la Toile depuis la mise en ligne jeudi dernier, dans le cadre d’une vaste campagne virale, de cette vidéo destinée à faire la promotion de l’apprentissage des sciences auprès des femmes. Un clip censé tordre le cou à un certain nombre de clichés qui voudrait que les sciences soit un domaine réservé aux hommes mais qui, selon ses détracteurs, est au final bourré de stéréotypes sur la gent féminine. Pour inciter les femmes à s’investir dans des formations scientifiques, les réalisateurs du spot ont en effet décidé de mettre en avant le côté « girly » des sciences, n’hésitant pas à faire apparaître à l’écran talons aiguilles, tubes de rouge à lèvre et autres mannequins pulpeuses. Un choix largement décrié sur les réseaux sociaux.

Les réactions hostiles à l’égard de la vidéo n’ont ainsi pas tardé à se multiplier en ligne. Des messages à travers lesquels les internautes affirment pour la plupart que si l’objectif poursuivi par la Commission est louable, le côté sexiste voire misogyne du clip finalement diffusé sur le web est tout simplement inacceptable. Et certains affirment même que cette campagne de promotion ratée pourrait s’avérer contreproductive en décourageant des femmes qui auraient potentiellement pu embrasser une carrière scientifique.

D’autres s’interrogent, eux, sur la nécessité de mettre en avant ce spot dans le cadre de cette campagne. C’est le cas notamment de cet utilisateur de Twitter qui souligne que le site parallèlement mis en place par la Commission à cette occasion est lui très intéressant et propose notamment plusieurs interviews vidéo de vraies femmes scientifiques travaillant dans différents domaines comme la physique, la biologie ou encore l’ingénierie. Des documents qui auraient mérité selon lui une meilleure publicité et dont la portée aurait sans doute été plus importante.

Une avalanche de critiques qui a finalement poussé la Commission à faire machine arrière et à retirer la fameuse vidéo de son site pour la remplacer par un autre clip, plus neutre. Une mesure qui n’empêche cependant pas les internautes de continuer à dénoncer une opération de communication qu’ils estiment particulièrement mal menée.

 

Suède : éducation sexuelle en ligne

Simuler un acte sexuel avec des personnages fictifs ou avec un ami sur Facebook. Voici ce que propose ce site qui vise à sensibiliser les jeunes Suédois à l'usage du préservatif. Après avoir choisi son partenaire, l'internaute doit dire s’il souhaite se protéger ou pas. Pendant ce temps, s'affichent à l'écran des informations sur le préservatif et les maladies sexuellement transmissibles. Une manière amusante d'amener les jeunes à s'interroger sur leurs pratiques sexuelles.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

« Swim at Kim’s » ou « venez nager chez Kim » en français est la phrase qui a fait sensation sur les réseaux sociaux néo-zélandais ce weekend après que Kim Dotcom, le célèbre créateur du site de téléchargement MegaUpload fermé depuis par le FBI, a proposé à trois de ses abonnés sur Twitter de venir le rejoindre chez lui pour profiter de sa piscine chauffée. Une fête improvisée que les protagonistes ont partagé en photos avec les internautes et qui semble avoir donné des idées à son hôte controversé. Kim Dotcom a en effet annoncé son intention d’organiser à nouveau prochainement un événement similaire mais cette fois avec beaucoup plus d’invités !

 

Vidéo du jour

Après 4 ans d’absence, Matt Harding, véritable star du web grâce à ses vidéos baptisées « Where the hell is Matt ? » le montrant en train d’effectuer une petite danse aux quatre coins de la planète, est de retour avec un nouveau clip ! Et cette fois, plutôt que de simplement danser dans le monde, il danse AVEC le monde et ses habitants… s’inspirant à chaque fois des cultures des pays qu’il traverse. Une nouvelle vidéo qui devrait rencontrer à n’en pas douter le même succès que les précédentes auprès des internautes.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/07/2014 Réseaux sociaux

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

Au sommaire de cette édition : le conflit à Gaza entre le Hamas et l’armée israélienne se déroule aussi en ligne ; aux Etats-Unis, la pratique du « coal rolling » prend de...

En savoir plus

23/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

Au sommaire de cette édition : des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix à Gaza ; une vidéo d’un enfant libanais frappant un jeune syrien choque la Toile ; et un...

En savoir plus

22/07/2014 Réseaux sociaux

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

Au sommaire de cette édition : des escrocs en ligne cherchent à tirer profit du crash du vol MH17 ; une partie du web australien dénonce la suppression de la taxe carbone ; et...

En savoir plus

21/07/2014 Réseaux sociaux

La Toile salue la mémoire des victimes du vol MH17

Au sommaire de cette édition : la Toile rend hommage aux victimes du vol MH17 abattu en Ukraine ; un opérateur Internet américain subit les foudres du web ; et une vidéo résume...

En savoir plus

19/07/2014 Réseaux sociaux

La bataille fait rage entre YouTube et les labels indépendants

Adèle, Shaka Ponk, Artic Monkeys... Des artistes que vous ne trouverez peut-être plus sur YouTube. Leurs producteurs n'acceptent pas le nouveau contrat de rémunération proposé...

En savoir plus