Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Amériques

Julian Assange réclame des garanties en cas d'extradition vers la Suède

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2012

Réfugié à l'ambassade d’Équateur à Londres, le fondateur de Wikileaks craint, en cas d'extradition vers la Suède, d'être transféré aux États-Unis pour y être jugé pour espionnage, après la divulgation sur son site de documents confidentiels.

AFP - Le fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, a réclamé lundi des garanties diplomatiques l'assurant qu'il ne serait pas poursuivi par les Etats-Unis pour la publication de documents secrets s'il est finalement extradé vers la Suède.

"En fin de compte, ça pourrait dépendre des garanties que la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et la Suède sont prêts à donner", a déclaré l'Australien dans un entretien au Sydney Morning Herald depuis l'ambassade d'Equateur à Londres.

Il y est réfugié depuis la semaine dernière pour échapper à son extradition en Suède pour une affaire de viol présumé.

Le fondateur de WikiLeaks craint d'être transféré par Stockholm aux Etats-Unis pour y être jugé pour espionnage, après la divulgation par son site de plus de 250.000 télégrammes diplomatiques américains, notamment sur les guerres en Irak et en Afghanistan.

"Par exemple, si les Etats-Unis pouvaient garantir l'abandon de l'enquête devant le Grand jury et de toute autre enquête sur les activités de WikiLeaks, ce serait une garantie importante (...). Les engagements diplomatiques ont un poids certain", a déclaré Julian Assange au quotidien.

Il a de nouveau reproché au gouvernement australien de ne pas avoir suivi son cas avec suffisamment de sérieux. "C'est une affaire politique très sérieuse (...) que le gouvernement australien devrait traiter avec le sérieux qu'elle mérite", a-t-il dit.

"J'ai été présenté par les Etats-Unis, jusqu'au vice-président, comme un terroriste high-tech, et aussi par le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères suédois (...), cela nécessite certainement une réponse de la part du gouvernement Gillard", a estimé Assange, 40 ans.

Dimanche, Canberra a répété une nouvelle fois qu'il n'y avait "aucune indication" que les Etats-Unis demanderaient l'extradition du fondateur du site WikiLeaks s'il devait être envoyé en Suède.

 

Première publication : 25/06/2012

  • RENSEIGNEMENTS

    L’officine privée de renseignement Stratfor dans l’œil du cyclone WikiLeaks

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Une juge d'instruction française demande à pouvoir enquêter à Guantanamo

    En savoir plus

  • INTERNET

    Fuite de câbles diplomatiques : WikiLeaks attaque The Guardian

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)