Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les "manoeuvres tactiques" de Mahmoud Abbas

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (partie 2)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour de Wade à Dakar : la polémique enfle

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (partie 1)

En savoir plus

  • En direct : Moscou lance des manœuvres militaires à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

  • Le projet ferroviaire du grand Tunis remis sur les rails

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Ligue des champions : avantage pour le Real Madrid vainqueur du Bayern Munich

    En savoir plus

  • Pour Tony Blair, le véritable ennemi de l’Occident est l’islam radical

    En savoir plus

  • Thomas Piketty, l'économiste français superstar outre-Atlantique

    En savoir plus

Amériques

Julian Assange réclame des garanties en cas d'extradition vers la Suède

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2012

Réfugié à l'ambassade d’Équateur à Londres, le fondateur de Wikileaks craint, en cas d'extradition vers la Suède, d'être transféré aux États-Unis pour y être jugé pour espionnage, après la divulgation sur son site de documents confidentiels.

AFP - Le fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, a réclamé lundi des garanties diplomatiques l'assurant qu'il ne serait pas poursuivi par les Etats-Unis pour la publication de documents secrets s'il est finalement extradé vers la Suède.

"En fin de compte, ça pourrait dépendre des garanties que la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et la Suède sont prêts à donner", a déclaré l'Australien dans un entretien au Sydney Morning Herald depuis l'ambassade d'Equateur à Londres.

Il y est réfugié depuis la semaine dernière pour échapper à son extradition en Suède pour une affaire de viol présumé.

Le fondateur de WikiLeaks craint d'être transféré par Stockholm aux Etats-Unis pour y être jugé pour espionnage, après la divulgation par son site de plus de 250.000 télégrammes diplomatiques américains, notamment sur les guerres en Irak et en Afghanistan.

"Par exemple, si les Etats-Unis pouvaient garantir l'abandon de l'enquête devant le Grand jury et de toute autre enquête sur les activités de WikiLeaks, ce serait une garantie importante (...). Les engagements diplomatiques ont un poids certain", a déclaré Julian Assange au quotidien.

Il a de nouveau reproché au gouvernement australien de ne pas avoir suivi son cas avec suffisamment de sérieux. "C'est une affaire politique très sérieuse (...) que le gouvernement australien devrait traiter avec le sérieux qu'elle mérite", a-t-il dit.

"J'ai été présenté par les Etats-Unis, jusqu'au vice-président, comme un terroriste high-tech, et aussi par le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères suédois (...), cela nécessite certainement une réponse de la part du gouvernement Gillard", a estimé Assange, 40 ans.

Dimanche, Canberra a répété une nouvelle fois qu'il n'y avait "aucune indication" que les Etats-Unis demanderaient l'extradition du fondateur du site WikiLeaks s'il devait être envoyé en Suède.

 

Première publication : 25/06/2012

  • RENSEIGNEMENTS

    L’officine privée de renseignement Stratfor dans l’œil du cyclone WikiLeaks

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Une juge d'instruction française demande à pouvoir enquêter à Guantanamo

    En savoir plus

  • INTERNET

    Fuite de câbles diplomatiques : WikiLeaks attaque The Guardian

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)