Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

Les libéraux attendent Morsi au tournant

©

Texte par Pauline GARAUDE

Dernière modification : 09/07/2012

Au lendemain de la victoire à l'élection présidentielle de Mohammed Morsi, le candidat des Frères musulmans, les libéraux qui ont voté "contre Chafiq" restent sur leurs gardes. Reportage à Alexandrie.

Son café a refroidi. Waleed n’y a même pas encore trempé ses lèvres. Il est plongé dans son journal, les sourcils froncés et le visage inquiet. Il lit comme beaucoup d’Égyptiens le quotidien indépendant "Al Masry Al Youm", qui titre à la une "Morsi, premier président civil d’Égypte". "C’est merveilleux mais je ne sais pas du tout où va le pays, ni quels vont être les pouvoirs de Morsi. C’est nouveau pour nous. C’est la première fois que l’Égypte élit son président", explique ce médecin de 32 ans qui a voté El-Baradei au premier tour puis Morsi au second. "J’ai choisi un moindre mal pour la démocratie", ajoute-t-il. Comme beaucoup de libéraux, il a misé sur la capacité d’ouverture des Frères musulmans.

Il s’interroge pourtant sur les capacités de Mohammed Morsi à être un président de la démocratie : "Morsi tend la main aux autres candidats et a promis un gouvernement d’ouverture. Mais saura-t-il amener la démocratie ? Les six jours qui viennent sont pour moi critiques". En effet, les militaires ont promis de remettre le pouvoir au nouveau président d’ici le 30 juin.

"L'armée ne partira pas comme ça"

À la cafétéria de l’université d’Alexandrie, les étudiants, bien qu’en période de révision des examens, ne cessent de parler politique. Du jamais vu dans le pays. "J’ai peur que les Frères fassent en sous-main des arrangements avec l’armée. On ne sait jamais trop ce qu’ils font. Au début de la révolution, ils étaient avec nous contre les militaires. Puis, ils ont passé des accords avec le Conseil suprême des forces armées avant les législatives", explique Hamra, un étudiant en deuxième année de sciences politiques. Le jeune homme ajoute : "Aujourd’hui, Morsi a promis à tous les libéraux qui ont voté pour lui la fin du régime militaire. Mais peut-on le croire ? J’en doute… L’armée ne partira pas comme ça".

Son amie affiche plus d’optimisme. "Ils seront obligés de prendre en compte nos revendications politiques. Sans nos bulletins, les Frères n’auraient jamais été élu. Morsi sait qu’on l’attend au tournant. S’il veut rester au pouvoir sans avoir la place Tahrir contre lui, il doit faire des compromis", analyse-t-elle.

Dans son premier discours à la nation dimanche 24 juin, Mohammed Morsi a voulu se positionner d’emblée en rassembleur. Étant passé de 5 millions de voix au premier tour à 13 millions au second, le nouveau président n’a pas été élu par la seule Confrérie mais par toute une frange de la société qui place en lui les espoirs démocratiques de la révolution.

"Une confiance à bâtir"

Pour le Dr Mamdouh Mansour, directeur du département de sciences politiques à l’université d’Alexandrie, c’est le défi qui attend le "premier président civil d’Egypte". "Morsi doit faire tout ce qu’il peut pour avoir la confiance du peuple et de ces 8 millions de voix autres que celle des Frères musulmans. Le va et vient constant de la Confrérie vis-à-vis de l’armée pendant la révolution n’a pas été clair. Il y a une confiance à bâtir entre Morsi et les libéraux qui lui ont accordé leur vote le 17 juin", explique-t-il.

La marge de manœuvre dont disposera le nouveau chef d’Etat n’est pas clair. "On verra au moment de la formation du gouvernement si l’armée exerce des pressions", conclut perplexe Mamdouh Mansour.

Première publication : 25/06/2012

  • ÉGYPTE

    Morsi prône un renouveau des relations diplomatiques entre Téhéran et Le Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Mohammed Morsi promet qu'il sera "le président de tous les Égyptiens"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Alexandrie entre joie et déception

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)