Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Sida: un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

Moyen-orient

De hauts gradés syriens désertent pour se rendre en Turquie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2012

Un général syrien a fait défection ce lundi et trouvé refuge en Turquie, accompagné de deux colonels et 30 autres soldats accompagnés de leurs familles. Il est le treizième général à lâcher Damas pour rejoindre la Turquie.

AFP - Un général syrien a fait défection et est passé en Turquie dans la nuit de dimanche à lundi, a annoncé l'agence de presse Anatolie, ce qui porte à 13 le nombre de défections de généraux syriens sur le sol turc.

Le général, dont l'agence n'a pas précisé l'identité ni les fonctions, est entré en Turquie par la province de Hatay (sud) en compagnie de deux colonels et 30 autres soldats ainsi que leurs familles, soit au total un groupe de 196 personnes comptant de nombreuses femmes et enfants, selon Anatolie.

Les camps turcs de réfugiés des provinces de Hatay, Gaziantep, Sanliurfa et Kilis accueillent actuellement 33.079 Syriens ayant fui les violences dans leur pays, selon un décompte publié lundi par la Direction des situations de crise (AFAD).

Le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Selçuk Ünal, avait établi vendredi à 12 le nombre de généraux syriens réfugiés en Turquie.

La Turquie, jadis allié politique et économique de la Syrie, a coupé les ponts avec le régime du Président Bachar al-Assad, pour protester contre la répression des mouvements d'opposition dans ce pays.

Elle héberge dans le sud du pays la direction de l'Armée syrienne libre (ASL), fondée par des déserteurs de l'armée régulière syrienne, et accueille régulièrement les réunions du Conseil national syrien (CNS), la principale plate-forme de l'opposition syrienne.
 

Première publication : 25/06/2012

  • SYRIE

    "L'armée d'Assad peine de plus en plus à maintenir ses officiers"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le pilote d'un MiG-21 fait défection et obtient l'asile en Jordanie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le "semi-échec" de la mission d’observation de l'ONU en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)