Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Axel Bauer : trente ans de carrière en un best of

En savoir plus

FOCUS

Face à Trump, la gauche américaine se mobilise

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, reine de l'esquive"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Tourisme en Thaïlande : Bangkok veut monter en gamme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande, Macron, passage de témoin"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Christian Prudhomme : "Le Tour de France est plus qu'une compétition cycliste"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Jean-Marie Cavada : "Sortons de la naïveté qui a permis aux nationalistes de prospérer"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Politique migratoire : une solution introuvable au niveau européen ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violences dans le Kasaï : le pouvoir congolais est responsable, selon Félix Tshisekedi

En savoir plus

Planète

"Georges le solitaire", la mythique tortue centenaire, meurt sans descendance

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/06/2012

"Georges le solitaire" est mort dimanche dans les îles Galapagos, au large de l'Équateur. Les tentatives pour assurer sa reproduction ayant échoué, la dernière tortue géante, découverte en 1972, était devenue un symbole des espèces menacées.

AFP - "Georges le solitaire", la dernière tortue géante de son espèce, vivant dans une des îles de l'archipel des Galapagos, est morte dimanche, a annoncé le service du parc national des Galapagos.

L'animal était l'unique survivant de l'espèce "Geochelone Abigdoni".

Les causes du décès de la tortue géante, dont l'âge était estimé à plus de cent ans --elles peuvent vivre jusqu'à 200 ans--, demeurent pour l'instant inconnues. Une autopsie sera pratiquée ultérieurement.

"Georges le solitaire" ("El Solitario Jorge") avait été découverte en 1972 sur l'île de Pinta, alors que les scientifiques pensaient que cette espèce de tortue était éteinte depuis longtemps.

Des tentatives pour assurer sa reproduction avaient toutes échoué, malgré l'introduction dans son enclos de deux tortues femmelles, génétiquement proches, originaires de l'île d'Espanola, une autre île de l'archipel.

Les îles Galapagos, dans l'océan Pacifique, sont situées à environ 1.000 km des côtes sud-américaines et appartiennent à l'Equateur. Elles abritent une faune et une flore très variées.
 

Première publication : 25/06/2012

  • BIODIVERSITÉ

    Un rhinocéros de Sumatra est né, "un formidable cadeau pour la survie de l'espèce"

    En savoir plus

  • ENVIRONNEMENT

    Un département français au secours d'un parc naturel équatorien

    En savoir plus

  • BIODIVERSITÉ

    "Le tigre sauvage pourrait avoir disparu d’ici à 2022"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)