Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

EUROPE

Antonis Samaras nomme un nouveau ministre des Finances

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2012

Yannis Stournaras (photo) a été nommé ministre des Finances en remplacement de Vassilis Rapanos, qui a renoncé au poste pour raisons de santé. Proche du camp conservateur, ce technocrate aura à gérer un ministère clé en pleine crise économique.

AFP - L'économiste et ex-banquier Yannis Stournaras, 55 ans, ministre intérimaire sortant du Développement, a été nommé mardi au ministère clé des Finances, ont annoncé les services du Premier ministre Antonis Samaras dans un communiqué.

"A la suite d'une décision de M. Samaras, Yannis Stournaras, professeur d'économie à l'Université d'Athènes et directeur du centre de recherches du patronat grec (Iove), est nommé ministre des Finances", selon ce communiqué.

Proche du camp conservateur, M. Stournaras a été choisi par M. Samaras, après que Vassilis Rapanos, désigné initialement pour ce portefeuille par le Premier ministre, eut renoncé lundi à ses fonctions pour raisons de santé.

Pendant la période du gouvernement intérimaire nommé après les législatives du 6 mai, qui n'avaient pas débouché sur un gouvernement, M. Stournaras avait été nommé ministre du Développement.

Pro-européen, M. Stournaras avait été en tête du conseil économique du ministère des Finances (1994-2000), et participé aux negotiations préparatoires pour l'entrée de la Grèce dans la zone euro en 2001.

Il avait été membre du conseil d'administration de l'Organisme de la dette publique grecque (PDMA) entre 1998 et 2000 avant d'être nommé président de la Banque commerciale (Emporiki bank) entre 2000 et 2004 avant le rachat de cette dernière par le groupe français Crédit agricole.

Le refus de M. Rapanos d'assumer ses fonctions pour des raisons de santé, ainsi qu'une opération d'urgence le week-end de M. Samaras, quasiment hors d'état de gouverner pour une semaine, ont provoqué la confusion dans le nouveau gouvernement, six jours après sa formation.

En raison de l'incapacité de M. Samaras de se déplacer, la Grèce serait représentée au sommet européen à Bruxelles par son chef de l'Etat Carolos Papoulias, le ministre sortant intérimaire Georges Zanias, et le ministre adjoint aux Finances, Christos Staïkouras.

 

Première publication : 26/06/2012

  • GRÈCE

    Athènes demande plus de temps pour appliquer le plan d'austérité

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Antonis Samaras nomme un gouvernement de coalition dominé par la droite

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)