Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début l'opération israélienne

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

Afrique

L'armée n'est plus autorisée à arrêter des civils

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2012

La cour administrative du Caire a invalidé le décret gouvernemental qui autorisait l'armée à arrêter des civils. Cet arrêté était considéré par les organisations de défense des droits civiques comme une forme de loi martiale.

AFP - La cour administrative du Caire a "suspendu l'application" mardi d'une décision autorisant l'armée à procéder à des arrestations de civils, a-t-on appris de source judiciaire.

Le ministre de la Justice, Adel Abdelhamid, avait rendu le 13 juin dernier à la police militaire et aux officiers des renseignements de l'armée le pouvoir d'arrêter des civils, une prérogative dont ils ne disposaient plus depuis l'expiration fin mai de l'état d'urgence.

La cour administrative a pris sa décision après examen de recours déposés par 17 organisations de défense des droits civiques, qui estimaient que ces prérogatives accordées à l'armée étaient assimilables à une forme de loi martiale.

La possibilité donnée aux militaires de procéder à des arrestations de civils était intervenue entre les deux tours de l'élection présidentielle, qui a vu la victoire du candidat des Frères musulmans, Mohamed Morsi, sur un ancien Premier ministre du président déchu Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq.

Cette mesure avait été dénoncée comme faisant partie d'une série de dispositions permettant aux militaires, au pouvoir depuis la chute de M. Moubarak, de garder dans les faits le contrôle du pays après la remise du pouvoir à un nouveau président, prévue avant fin de la semaine.

A la même époque, le Conseil suprême des forces armées (CSFA) avait prononcé la dissolution de l'Assemblée, dominée par les islamistes, en vertu d'un jugement annulant le mode de scrutin. Le pouvoir législatif était alors revenu au CSFA, réduisant la marge de manoeuvre de la présidence.

La loi sur l'état d'urgence, instaurant des dispositions policières et judiciaires d'exception, a été en vigueur sans interruption tout au long des trois décennies au pouvoir de M. Moubarak. Elle n'a pas été renouvelée fin mai alors qu'elle arrivait à expiration

Première publication : 26/06/2012

  • ÉGYPTE

    Les libéraux attendent Morsi au tournant

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Morsi prône un renouveau des relations diplomatiques entre Téhéran et Le Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La présidence de Mohammed Morsi fait craindre la fin du statu quo avec Israël

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)