Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

Moyen-orient

Avion turc abattu par Damas : l'Otan condamne un acte "inacceptable"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2012

Réunis à la demande d'Ankara ce mardi suite à la destruction d'un avion de combat turc par la Syrie, les représentants des 28 États membres de l'Otan ont exprimé leur soutien et leur solidarité à la Turquie et condamné le régime syrien.

AFP - L'Otan a jugé mardi "inacceptable" la destruction d'un avion de combat turc par la Syrie et exprimé son "soutien et sa solidarité" avec Ankara, a déclaré le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen.

"Nous considérons cet acte comme étant inacceptable et nous le condamnons dans les termes les plus forts (...) Les Alliés ont exprimé leur fort soutien et leur solidarité avec la Turquie", a déclaré à la presse M. Rasmussen.

"Une attaque lâche du régime al-Assad"

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé mardi un "acte hostile" de la Syrie et "une attaque lâche du régime al-Assad" après qu'un avion de combat turc a été abattu vendredi par la Syrie.

"Il n'y a pas eu le plus petit avertissement, pas la plus petite note provenant de la Syrie. Ils ont agi sans rien faire de tout ça. Et après ils affirment sans honte qu'ils sont nos amis. Il s'agit d'un acte hostile", a déclaré M. Erdogan dans un discours, ajoutant: "Faire des commentaires pour disculper (la Syrie) de cette attaque lâche du régime (du président syrien Bachar) al-Assad n'est pas un comportement responsable."
 



"La sécurité de l'Alliance est indivisible. Nous sommes aux côtés de la Turquie dans un esprit de forte solidarité", a-t-il ajouté à l'issue d'une réunion qui a rassemblé les ambassadeurs des 28 pays membres de l'Otan au siège de l'Alliance atlantique à Bruxelles.

"Nous continuerons à suivre de très près et avec une grande préoccupation, et nous resterons saisis des développements à la frontière sud-est de l'Otan", a encore assuré M. Rasmussen.

La réunion de l'Otan s'est tenue à la demande de la Turquie qui a invoqué l'article 4 du traité de l'Alliance prévoyant que tout pays membre peut porter une question à l'attention du Conseil quand il estime que son intégrité territoriale ou sa sécurité est menacée.

C'est seulement la seconde fois depuis la création de l'Otan en 1949 qu'est évoqué l'article 4, la précédente ayant été en 2003, également à la demande de la Turquie, à propos de la guerre en Irak.

Cette réunion a permis au représentant turc de présenter l'incident de vendredi et aux alliés de s'exprimer.

L'attaque contre l'avion turc est un "exemple supplémentaire du mépris des autorités syriennes pour les règles internationales, la paix et la sécurité, ainsi que pour la vie humaine", a estimé M. Rasmussen, qui n'a pas évoqué l'option militaire.

 

Première publication : 26/06/2012

  • TURQUIE

    Avion abattu : Ankara menace Damas de représailles

    En savoir plus

  • SYRIE

    En Turquie, les groupes d'opposition syriens veulent "unifier leur vision"

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'Otan se réunit mardi pour évoquer la destruction de l'avion turc par la Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)