Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Transition floue au Burkina Faso

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkina Faso: Compaoré victime de son entêtement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

Economie

Apple obtient l'interdiction de vente aux États-Unis d'un concurrent de l'iPad

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/06/2012

Dans sa guerre des brevets contre Samsung, Apple a obtenu, mardi, une précieuse victoire. Un tribunal fédéral californien a, en effet, interdit la vente aux États-Unis de la tablette Galaxy Tab, l'une des principales concurrentes de l'iPad.

AFP - Un tribunal fédéral américain a interdit la vente de la nouvelle tablette de Samsung Galaxy Tab 10.1, prenant le parti d'Apple dans une bataille féroce entre les deux géants sur fond de violation présumée de brevets.

Un tribunal du District nord de Californie a jugé mardi qu'il y avait "la preuve que Samsung a modifié la conception de son produit pour qu'il ressemble à celui d'Apple", Apple ayant présenté "un dossier solide".

Samsung s'est dit "déçu" de cette décision, la firme sud-coréenne estimant qu'elle "réduirait au final l'offre de produits de haute technologie pour les consommateurs aux Etats-Unis".

Selon Samsung, le référé était "basé sur un brevet qui ne concernait qu'une partie de la conception générale du produit".

"Si Apple continue de déposer plainte contre des conceptions si génériques, l'innovation et le progrès dans l'industrie pourraient être restreints", a poursuivi le groupe, ajoutant qu'il "prendrait les dispositions légales nécessaires", sans donner plus de détails.

Le tribunal n'a "pas été convaincu par les arguments de Samsung", a-t-il indiqué.

Comme condition à l'injonction préliminaire, Apple avait dû déposer une provision de 2,6 millions de dollars, au cas où le produit de Samsung n'aurait pas violé le brevet de la marque à la pomme.

Apple n'était pas joignable dans l'immédiat.

Lors du dépôt de sa plainte en avril 2011, la firme avait accusé Samsung d'avoir choisi de "copier servilement" la technologie d'Apple pour la conception de sa ligne Galaxy de portables et de tablettes qui fonctionnent sous Android, le système de Google.

Première publication : 27/06/2012

  • TECHNOLOGIES

    Microsoft chasse sur les terres d’Apple avec ses tablettes Surface

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    L'iPad troisième génération, une évolution plus qu'une révolution

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Samsung vs Apple, la guerre sans fin

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)