Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costia Concordia

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

SPORT

Les tweets de rédemption de Samir Nasri

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 27/06/2012

Après avoir insulté des journalistes pendant l'Euro-2012, Samir Nasri fait acte de contrition sur son compte Twitter. Le joueur affirme aimer l'équipe de France et s'excuse auprès des supporters.

L'enfant terrible de l'équipe de France change de terrain de jeu. Samir Nasri a choisi le réseau social Twitter pour tenter de redorer son image après s'être distingué pendant la campagne de l’Euro-2012 par ses démêlés avec la presse.

Ses tweets sonnent comme des excuses  : le milieu de terrain français avait en effet insulté à deux reprises des journalistes pendant l'Euro. On se souvient encore de ce "Ferme ta gueule !" lancé pendant le match France-Angleterre à un journaliste de "l’Équipe" qui avait critiqué son jeu. Et après la défaite (2-0) des Bleus face à l’Espagne en quart de finale, l’international français avait récidivé. Après avoir refusé de répondre aux questions d’un journaliste de l'AFP sur l’élimination de l’équipe de France, estimant que la presse cherchait toujours "à écrire de la merde" à son sujet, Samir Nasri avait réagi grossièrement au "casse-toi" lâché par son interlocuteur.

"Une affaire personnelle"

Après la fronde des Bleus à Knysna en Afrique du Sud, la Fédération française de football (FFF) misait pourtant sur l’Euro-2012 pour redorer l’image du football français dans le monde et réconcilier les Bleus avec leurs supporters. Objectif visiblement manqué.

Une réunion du comité exécutif de la FFF est prévue le 3 juillet pour tirer le bilan de la campagne des Bleus lors du championnat d’Europe. Selon "L’Équipe", "Nasri risquerait une suspension pouvant aller jusqu'à deux ans, soit la plus lourde sanction jamais infligée à un joueur de l'équipe de France".

Après le fiasco du Mondial-2010, la FFF avait infligé dix-huit matchs de suspension en équipe de France à Nicolas Anelka, cinq à Patrice Evra - alors capitaine des Bleus -, trois à Franck Ribery et un match à Jérémy Toulalan.

Samir Nasri, lui, promet de s’expliquer "quand le moment sera venu".


Première publication : 27/06/2012

  • EURO-2012

    La France sort de l'Euro la tête basse

    En savoir plus

  • EURO-2012

    Les Bleus qualifiés pour les quarts de finale avec un bilan mitigé

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Euro-2012 : la défaite contre la Suède fait des vagues dans le vestiaire tricolore

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)