Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

SPORT

Les tweets de rédemption de Samir Nasri

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 27/06/2012

Après avoir insulté des journalistes pendant l'Euro-2012, Samir Nasri fait acte de contrition sur son compte Twitter. Le joueur affirme aimer l'équipe de France et s'excuse auprès des supporters.

L'enfant terrible de l'équipe de France change de terrain de jeu. Samir Nasri a choisi le réseau social Twitter pour tenter de redorer son image après s'être distingué pendant la campagne de l’Euro-2012 par ses démêlés avec la presse.

Ses tweets sonnent comme des excuses  : le milieu de terrain français avait en effet insulté à deux reprises des journalistes pendant l'Euro. On se souvient encore de ce "Ferme ta gueule !" lancé pendant le match France-Angleterre à un journaliste de "l’Équipe" qui avait critiqué son jeu. Et après la défaite (2-0) des Bleus face à l’Espagne en quart de finale, l’international français avait récidivé. Après avoir refusé de répondre aux questions d’un journaliste de l'AFP sur l’élimination de l’équipe de France, estimant que la presse cherchait toujours "à écrire de la merde" à son sujet, Samir Nasri avait réagi grossièrement au "casse-toi" lâché par son interlocuteur.

"Une affaire personnelle"

Après la fronde des Bleus à Knysna en Afrique du Sud, la Fédération française de football (FFF) misait pourtant sur l’Euro-2012 pour redorer l’image du football français dans le monde et réconcilier les Bleus avec leurs supporters. Objectif visiblement manqué.

Une réunion du comité exécutif de la FFF est prévue le 3 juillet pour tirer le bilan de la campagne des Bleus lors du championnat d’Europe. Selon "L’Équipe", "Nasri risquerait une suspension pouvant aller jusqu'à deux ans, soit la plus lourde sanction jamais infligée à un joueur de l'équipe de France".

Après le fiasco du Mondial-2010, la FFF avait infligé dix-huit matchs de suspension en équipe de France à Nicolas Anelka, cinq à Patrice Evra - alors capitaine des Bleus -, trois à Franck Ribery et un match à Jérémy Toulalan.

Samir Nasri, lui, promet de s’expliquer "quand le moment sera venu".


Première publication : 27/06/2012

  • EURO-2012

    La France sort de l'Euro la tête basse

    En savoir plus

  • EURO-2012

    Les Bleus qualifiés pour les quarts de finale avec un bilan mitigé

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Euro-2012 : la défaite contre la Suède fait des vagues dans le vestiaire tricolore

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)