Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

SPORT

Les tweets de rédemption de Samir Nasri

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 27/06/2012

Après avoir insulté des journalistes pendant l'Euro-2012, Samir Nasri fait acte de contrition sur son compte Twitter. Le joueur affirme aimer l'équipe de France et s'excuse auprès des supporters.

L'enfant terrible de l'équipe de France change de terrain de jeu. Samir Nasri a choisi le réseau social Twitter pour tenter de redorer son image après s'être distingué pendant la campagne de l’Euro-2012 par ses démêlés avec la presse.

Ses tweets sonnent comme des excuses  : le milieu de terrain français avait en effet insulté à deux reprises des journalistes pendant l'Euro. On se souvient encore de ce "Ferme ta gueule !" lancé pendant le match France-Angleterre à un journaliste de "l’Équipe" qui avait critiqué son jeu. Et après la défaite (2-0) des Bleus face à l’Espagne en quart de finale, l’international français avait récidivé. Après avoir refusé de répondre aux questions d’un journaliste de l'AFP sur l’élimination de l’équipe de France, estimant que la presse cherchait toujours "à écrire de la merde" à son sujet, Samir Nasri avait réagi grossièrement au "casse-toi" lâché par son interlocuteur.

"Une affaire personnelle"

Après la fronde des Bleus à Knysna en Afrique du Sud, la Fédération française de football (FFF) misait pourtant sur l’Euro-2012 pour redorer l’image du football français dans le monde et réconcilier les Bleus avec leurs supporters. Objectif visiblement manqué.

Une réunion du comité exécutif de la FFF est prévue le 3 juillet pour tirer le bilan de la campagne des Bleus lors du championnat d’Europe. Selon "L’Équipe", "Nasri risquerait une suspension pouvant aller jusqu'à deux ans, soit la plus lourde sanction jamais infligée à un joueur de l'équipe de France".

Après le fiasco du Mondial-2010, la FFF avait infligé dix-huit matchs de suspension en équipe de France à Nicolas Anelka, cinq à Patrice Evra - alors capitaine des Bleus -, trois à Franck Ribery et un match à Jérémy Toulalan.

Samir Nasri, lui, promet de s’expliquer "quand le moment sera venu".


Première publication : 27/06/2012

  • EURO-2012

    La France sort de l'Euro la tête basse

    En savoir plus

  • EURO-2012

    Les Bleus qualifiés pour les quarts de finale avec un bilan mitigé

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Euro-2012 : la défaite contre la Suède fait des vagues dans le vestiaire tricolore

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)