Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

SPORT

Les tweets de rédemption de Samir Nasri

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 27/06/2012

Après avoir insulté des journalistes pendant l'Euro-2012, Samir Nasri fait acte de contrition sur son compte Twitter. Le joueur affirme aimer l'équipe de France et s'excuse auprès des supporters.

L'enfant terrible de l'équipe de France change de terrain de jeu. Samir Nasri a choisi le réseau social Twitter pour tenter de redorer son image après s'être distingué pendant la campagne de l’Euro-2012 par ses démêlés avec la presse.

Ses tweets sonnent comme des excuses  : le milieu de terrain français avait en effet insulté à deux reprises des journalistes pendant l'Euro. On se souvient encore de ce "Ferme ta gueule !" lancé pendant le match France-Angleterre à un journaliste de "l’Équipe" qui avait critiqué son jeu. Et après la défaite (2-0) des Bleus face à l’Espagne en quart de finale, l’international français avait récidivé. Après avoir refusé de répondre aux questions d’un journaliste de l'AFP sur l’élimination de l’équipe de France, estimant que la presse cherchait toujours "à écrire de la merde" à son sujet, Samir Nasri avait réagi grossièrement au "casse-toi" lâché par son interlocuteur.

"Une affaire personnelle"

Après la fronde des Bleus à Knysna en Afrique du Sud, la Fédération française de football (FFF) misait pourtant sur l’Euro-2012 pour redorer l’image du football français dans le monde et réconcilier les Bleus avec leurs supporters. Objectif visiblement manqué.

Une réunion du comité exécutif de la FFF est prévue le 3 juillet pour tirer le bilan de la campagne des Bleus lors du championnat d’Europe. Selon "L’Équipe", "Nasri risquerait une suspension pouvant aller jusqu'à deux ans, soit la plus lourde sanction jamais infligée à un joueur de l'équipe de France".

Après le fiasco du Mondial-2010, la FFF avait infligé dix-huit matchs de suspension en équipe de France à Nicolas Anelka, cinq à Patrice Evra - alors capitaine des Bleus -, trois à Franck Ribery et un match à Jérémy Toulalan.

Samir Nasri, lui, promet de s’expliquer "quand le moment sera venu".


Première publication : 27/06/2012

  • EURO-2012

    La France sort de l'Euro la tête basse

    En savoir plus

  • EURO-2012

    Les Bleus qualifiés pour les quarts de finale avec un bilan mitigé

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Euro-2012 : la défaite contre la Suède fait des vagues dans le vestiaire tricolore

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)