Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Les prisons américaines à l’heure de la réforme

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Des polémiques françaises : Valls chante Marianne aux seins nus, Macron quitte Bercy

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'attente des résultats de la présidentielle se prolonge dans l'appréhension à Libreville

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

Sports

L’Allemagne défie la Squadra Azzurra, sa bête noire

Texte par Trésor KIBANGULA

Dernière modification : 28/06/2012

En deuxième demi-finale de l’Euro-2012, l’Allemagne tentera jeudi à Varsovie de s’affranchir de l’emprise de l’Italie. Jamais la Mannschaft n’a battu la Squadra Azzura dans un tournoi majeur.

Une belle affiche pour la deuxième demi-finale de l’Euro-2012. Au stade national de Varsovie jeudi à 20 heures 45, l’Allemagne affronte l’Italie, équipe qu’elle n’a jamais battu en match officiel.

Après avoir réussi un parcours sans faute depuis le début du tournoi, la Mannschaft parait plus déterminée que jamais à affronter sa bête noire. Lors de leurs sept précédentes confrontations, elle a été battue à trois reprises, les quatre autres matches s’étant soldés par des nuls.

"Cela ne m’apporte rien", minimise Joachim Löw. Pour le sélectionneur allemand, ses joueurs sont aujourd’hui "capables de battre n’importe quelle équipe au monde".

En face, les Transalpins demeurent aussi confiants. "Nous avons l’un des meilleurs milieux de terrain en Europe, a soutenu mercredi Cesare Prandelli lors d’une conférence de presse à Varsovie. Nous avons de la classe, de la technique et une présence physique. L’Allemagne va nous presser haut sur le terrain mais nous sommes prêts ; nous devrons garder le ballon pour contrer", a confié le sélectionneur italien.

Choc entre les plus titrés

Le match s’annonce donc ouvert entre les deux sélections les plus titrées du continent. Les Allemands courent après leur septième finale du Championnat d’Europe des nations, tournoi qu’ils ont remporté à trois reprises (1972, 1980 et 1996). La Mannschaft est aussi triple championne du monde (1954, 1974 et 1990).

Avec ses quatre victoires en Coupe du monde, la Squadra Azzurra, elle, pointe à la deuxième position du classement des équipes les plus titrées dans la compétition mondiale. Elle a été également championne d’Europe en 1968.

Quarante ans plus tard, les joueurs de Cesare Prandelli semblent déterminés à gagner un deuxième titre européen pour l’Italie. Pour y parvenir, le technicien italien n’a pas hésité à remettre en cause le "catenaccio", ce fameux système de jeu basé sur la défense. Même contre la foudre offensive allemande, l’Italie compte bien être d’attaque. "On ne peut pas rester derrière et attendre les Allemands, ce n’est pas possible", a expliqué Prandelli.

Comme lors du quart de finale dimanche dernier entre l’Angleterre et l’Italie, la deuxième demi-finale de l’Euro-2012 promet un spectacle époustouflant entre deux équipes joueuses. Le vainqueur rencontrera l’Espagne en finale, dimanche 1e juillet à Kiev.

Première publication : 28/06/2012

  • EURO-2012

    Tombeuse du Portugal, l'Espagne se propulse en finale

    En savoir plus

  • EURO-2012

    Les tweets de rédemption de Samir Nasri

    En savoir plus

  • EURO-2012

    L'Italie bat l'Angleterre aux tirs au but

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)