Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

Amériques

Arrestation d'une cadre des Farc en lien avec l'enlèvement de Langlois

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/06/2012

La police colombienne a annoncé avoir capturé le 27 juin l'une des cadres du "Front 15", l’unité des Forces armées révolutionnaires de Colombie qui a revendiqué l'enlèvement du journaliste de France 24, Roméo Langlois, au mois d'avril dernier.

L’heure des représailles a-t-elle sonné pour les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) dans l’affaire Roméo Langlois ? Accusée d’avoir joué "un rôle déterminant" dans l’enlèvement du journaliste-reporter de FRANCE 24, Yedmy Sanchez Suarez, alias "Nury", a été arrêtée le 27 juin par la police colombienne. Les autorités du pays la présente comme un membre influent de la direction du "Front 15" de la guérilla marxiste, l'unité qui avait revendiqué la capture du journaliste, le 28 avril, dans le département de Caqueta, dans le sud du pays.

 
"C'est elle qui a géré l'aspect politique et médiatique de l'enlèvement de Langlois. Elle a une grande expérience dans la manipulation des masses et est chargée de l’endoctrinement des nouvelles recrues", a précisé le colonel Carlos Alberto Vargas Rodriguez à la presse nationale.
 
"Provocation manifeste"
 
Âgée de 33 ans et surnommée "La Pelusa", autrement dit "La Poilue", Yedmy Sanchez Suarez est le premier membre des Farc interpellé dans le cadre de cette affaire. Roméo Langlois indique toutefois qu’il n’a pas souvenir de l’avoir croisée pendant sa captivité (du 28 avril au 30 mai), mais il précise qu’une femme appartenant aux Farc a filmé sa première "interview", le jour même de sa capture.
 
Toujours est-il que l’arrestation de "Nury" ne sera sans doute pas la seule. "La mise en scène de la libération de Roméo, au cours de laquelle "Jairo" Martinez, un cadre historique et recherché des Farc est réapparu en public, aux côté de l’émissaire de François Hollande de surcroît, a été perçue comme une provocation manifeste par les autorités, déjà humiliées par le fiasco de l’opération militaire qui a coûté la vie à 4 soldats et dans laquelle le journaliste avait été enlevé. Dès lors, les Farc devaient s’attendre à une vague de représailles", explique Loïck Berrou, chef du service international de l’Audiovisuel extérieur de France (AEF) qui a suivi de près le déroulement de l'affaire Roméo Langlois.

 

Première publication : 28/06/2012

  • COLOMBIE

    Roméo Langlois raconte sa détention chez les Farc

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    Libéré par les Farc mercredi, Roméo Langlois est arrivé à Paris

    En savoir plus

  • COLOMBIE

    Le journaliste de FRANCE 24 Roméo Langlois a été libéré

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)