Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

EUROPE

Radovan Karadzic acquitté de génocide dans certaines villes de Bosnie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/06/2012

Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie a acquitté l'ancien dirigeant des Serbes de Bosnie du crime de génocide dans certaines municipalités bosniaques. Il reste toutefois accusé du massacre de Srebrenica.

AFP - L'ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic a été acquitté jeudi de génocide dans des municipalités de Bosnie mais reste poursuivi pour le génocide de Srebrenica par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY).

"La chambre fait en partie droit à la requête de l'accusé et prononce l'acquittement du premier chef de l'acte d'accusation et rejette le reste de la requête", a déclaré le juge sud-coréen O-Gon Kwon lors d'une audience publique à La Haye.

Radovan Karadzic reste accusé du massacre de Srebrenica, qui constitue un génocide, et de neuf autres chefs de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre commis durant la guerre de Bosnie entre 1992 et 1995.



La défense avait demandé, lors d'une audience le 11 juin, l'acquittement de Radovan Karadzic pour les onze chefs d'accusation de génocides, crimes contre l'humanité et crimes de guerre dont il doit répondre.

Le règlement du TPIY prévoit que la défense peut demander l'acquittement de l'accusé après la présentation des éléments de preuve de l'accusation et avant le début de celle de la défense.

Radovan Karadzic, 66 ans, est accusé de crimes durant la guerre de Bosnie, qui avait fait 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés entre 1992 et 1995.

L'accusation avait achevé la présentation de ses éléments de preuve le 25 mai. La défense doit commencer à présenter les siens le 16 octobre.

Le procès de Radovan Karadzic, arrêté en juillet 2008 à Belgrade après s'être caché pendant treize ans, s'était ouvert en octobre 2009. L'accusé plaide non coupable et se défend seul.
 

Première publication : 28/06/2012

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Radovan Karadzic affronte le premier témoin de l'accusation

    En savoir plus

  • TPIY

    Karadzic poursuit sa défense devant le TPI pour l'ex-Yougoslavie

    En savoir plus

  • TPIY

    Les crimes de guerre en Bosnie relevaient de la "légitime défense", selon Karadzic

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)