Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

Sports

Laurent Blanc sera fixé sur son avenir d'ici 48 heures

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/06/2012

À l'issue de leur entretien jeudi, le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, et l'entraîneur des Bleus, Laurent Blanc, ont convenu de se laisser 48 heures de réflexion quant à l'avenir de ce dernier.

REUTERS - Le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, et Laurent Blanc se sont rencontrés jeudi et ont décidé de s’accorder un délai de réflexion supplémentaire de 48 heures quant à l’avenir du sélectionneur des Bleus.

Le contrat de Laurent Blanc, qui a respecté l’objectif que lui avait fixé le patron du football français de se qualifier pour les quarts de finale de l’Euro 2012, expire samedi.

"On s’est donné 48 heures de réflexion supplémentaire. On a beaucoup de points de vue communs", a déclaré à la presse l’ancien entraîneur de Bordeaux après son entrevue avec Noël Le Graët au siège de la FFF, qui a duré plusieurs heures.

"On ne s’est pas arrêté sur une décision. On va se reparler dans le week-end", a ajouté Laurent Blanc.

Le parcours sportif en demi-teinte des Bleus à l’Euro, et surtout la polémique née dans l’opinion publique au sujet du comportement de plusieurs joueurs rendent les tractations délicates. Un autre point d’achoppement porte sur le staff de Laurent Blanc, que Noël Le Graët juge pléthorique et coûteux.

Première publication : 28/06/2012

  • EURO-2012

    Laurent Blanc : partira, partira pas ?

    En savoir plus

  • EURO-2012

    Les tweets de rédemption de Samir Nasri

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Euro-2012 : la défaite contre la Suède fait des vagues dans le vestiaire tricolore

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)