Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

EUROPE

Le pape Benoît XVI va béatifier un prêtre anti-mafia

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/06/2012

Le pape Benoît XVI va autoriser la béatification d'un prêtre sicilien abattu par la mafia en 1993 ainsi que d'un prélat de l'Opus Dei et 155 "martyrs" de la guerre d'Espagne, a indiqué jeudi le Vatican.

AFP - Le pape Benoît XVI a ouvert la voie à la béatification de Pino (Giuseppe) Puglisi, un prêtre sicilien assassiné en 1993 par la mafia, ainsi qu'un prélat de l'Opus Dei et 155 "martyrs" de la guerre d'Espagne, a annoncé jeudi le Vatican.

Benoît XVI a autorisé la Congrégation pour la cause des saints à promulguer le décret qui porte sur le "martyr" de Don Puglisi, très connu en Italie pour son combat contre Cosa Nostra, et tué, selon le communiqué, par "haine de la foi".

Pour être béatifié comme "martyr de la foi", un miracle n'est pas exigé, contrairement à ce qui est prévu dans les autres cas, quand sont reconnues à des personne des "vertus héroïques".

La béatification est l'étape qui précède une canonisation, la reconnaissance de la sainteté.

"Don Pino" était connu pour son travail de prévention auprès des jeunes, qu'il cherchait à éloigner de la mafia.

Il avait adressé des homélies aux mafieux, parfois même sur le parvis de l'église. Selon les déclarations de son assassin, le père Puglisi aurait affirmé, avec un sourire, avant de recevoir devant son domicile une balle dans la nuque, "je m'y attendais".



Deux chefs locaux de la mafia, Filippo et Giuseppe Graviano, avaient été reconnus coupables d'avoir commandité le crime et condamnés à la prison à perpétuité, respectivement en 2001 et 1999.

Sa cause était ouverte depuis 2001. En visite à Palerme en octobre 2010, Benoît XVI avait évoqué sa figure.

Le pape a reconnu par ailleurs les vertus héroïques de l'Espagnol Alvaro Del Portillo y Diez de Sollano, évêque espagnol (1914-1994), le plus proche collaborateur de Josemaria Escriva de Balaguer à la tête du mouvement conservateur Opus Dei.

Mort en 1975, Balaguer avait été canonisé par Jean Paul II en 2002.

Del Portillo lui avait succédé à la tête de l'Opus Dei, devenant ainsi le premier prélat à le guider depuis que le mouvement a obtenu en 1982 le statut de "prélature personnelle".

Benoît XVI a aussi autorisé la Congrégation à promulguer les décrets qui permettront la prochaine béatification de 155 "martyrs" de la guerre d'Espagne.

Jean Paul II avait inauguré ces béatifications collectives de "martyrs de la foi", particulièrement des religieux tués par les forces républicaines pendant cette guerre civile où l'Eglise s'était rangée en majorité du côté du général Francisco Franco.
 

Première publication : 28/06/2012

  • RELIGION

    Le Vatican embauche un journaliste de Fox News pour sa communication

    En savoir plus

  • RELIGION

    "Benoît XVI souhaite à tout prix la réconciliation avec les intégristes"

    En savoir plus

  • VATICAN

    La justice vaticane inculpe la "taupe" présumée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)