Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Afrique

Le président élu Mohammed Morsi prêtera serment samedi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/06/2012

Sur fond de polémique avec l'armée sur le transfert du pouvoir, Mohammed Morsi sera investi à la tête de l'Égypte samedi, après sa prestation de serment devant la Cour constitutionnelle. Il donnera ensuite un discours à l'Université du Caire.

AFP - Le président égyptien élu, Mohamed Morsi, va prêter serment samedi devant la Haute cour constitutionnelle, a annoncé la présidence dans un communiqué jeudi soir, après une polémique avec l'armée sur la procédure à suivre pour le transfert du pouvoir.

M. Morsi "se dirigera (...) à 11H00 (09H00 GMT) samedi vers le siège de la Haute cour constitutionnelle afin de prêter serment devant l'assemblée générale de la Cour", selon le texte, diffusé par l'agence officielle égyptienne Mena.

Le président se rendra ensuite à l'Université du Caire pour célébrer son investiture et donnera un discours à la nation, ajoute le communiqué.

Le Frère musulman Mohamed Morsi a battu le dernier Premier ministre de Moubarak, Ahmad Chafiq, lors de la première présidentielle après la chute de Hosni Moubarak, renversé par un soulèvement populaire l'an dernier.

Il est le premier islamiste à accéder à la magistrature suprême en Egypte et le premier président égyptien à ne pas être issu de l'appareil militaire.

Le Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui dirige le pays depuis la démission sous la contrainte de M. Moubarak le 11 février 2011, s'était engagé à remettre le pouvoir d'ici le 30 juin au nouveau chef de l'Etat.

Mais une polémique a opposé le nouveau président au pouvoir militaire sur la procédure de la prestation de serment.

Selon les militaires, le président doit prêter serment devant la Haute Cour constitutionnelle, conformément à la "Déclaration constitutionnelle complémentaire" récemment adoptée par l'armée.

Par cette déclaration, l'armée a récupéré le pouvoir législatif après avoir dissous à la mi-juin l'Assemblée du peuple dominée par la puissante confrérie des Frères musulmans, en vertu d'un jugement déclarant illégal le mode de scrutin.

Mais les Frères musulmans, qui ont dénoncé cette déclaration comme "un coup d'Etat", avaient réclamé que la prestation ait lieu devant l'Assemblée du peuple, qu'ils considèrent toujours comme légitime.

Plus tôt jeudi, le porte-parole de la Haute cour constitutionnelle, Maher Sami, avait déjà affirmé que le président élu allait "prêter serment devant l'assemblée générale de la Haute cour constitutionnelle" samedi, composée de magistrats de la cour.

Les Frères musulmans ainsi que des militants pro-démocratie ont appelé à une nouvelle manifestation vendredi sur l'emblématique place Tahrir au Caire pour faire pression sur l'armée, sous le slogan "Journée du transfert du pouvoir".

M. Morsi doit y participer et s'adresser aux Egyptiens depuis la place, avait indiqué son porte-parole, Yasser Ali, cité par la Mena, avant l'annonce que sa prestation de serment se ferait devant la Cour.

Les partisans des Frères musulmans manifestent depuis plusieurs jours sans interruption place Tahrir pour protester contre les dispositions constitutionnelles prises par l'armée.

Première publication : 29/06/2012

  • ÉGYPTE

    Les libéraux attendent Morsi au tournant

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Mohammed Morsi promet qu'il sera "le président de tous les Égyptiens"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    DIAPORAMA: paroles d'électeurs à Alexandrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)