Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hongkong, nouveau Tienanmen ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

De la Mecque à Broumov : le voyage du Bazin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

FOCUS

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : la Crimée à l’heure de la russification

En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

  • La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

    En savoir plus

  • Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme

    En savoir plus

  • Sénatoriales : le FN a séduit quatre fois plus de grands électeurs que prévu

    En savoir plus

Afrique

Place Tahrir, le président Mohamed Morsi prête symboliquement serment

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/06/2012

À la veille de son investiture, le nouveau président égyptien Mohamed Morsi s'est rendu sur la place Tahrir au Caire. Il a prononcé un discours et promis un Etat civil devant des dizaines de milliers de ses partisans.

AFP - Le président égyptien élu Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, a prêté symboliquement serment vendredi devant une foule venue l'acclamer place Tahrir au Caire, et prévenu l'armée qui garde une grande partie du pouvoir que le peuple était la "source de la légitimité".

PORTRAIT

"Je jure par Dieu de préserver le système républicain, de respecter la Constitution et la loi, de protéger entièrement les intérêts du peuple, et de préserver l'indépendance de la nation et la sûreté de son territoire", a-t-il promis solennellement à la veille de son investiture officielle prévue devant la Haute cour constitutionnelle.

"Vous êtes la source du pouvoir et de la légitimité, qui est au dessus de tout le monde. Il n'y de place pour personne, pour aucune institution (...) au dessus de cette volonté", a déclaré à la foule M. Morsi, visant implicitement le Conseil militaire au pouvoir depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011, qui conserve de larges prérogatives, dont le pouvoir législatif.

M. Morsi s'est également déclaré partisan d'un Etat "civil, patriote et constitutionnel", un message destiné à rassurer ceux qui redoutent un pouvoir islamique, notamment la minorité chrétienne.

"Je suis l'un des vôtres", a-t-il encore lancé. "Je n'ai peur que de Dieu", a-t-il ajouté devant des dizaines de milliers de personnes rassemblées sur cette place emblématique de la révolte contre M. Moubarak au début de l'année dernière.

"Vous qui m'avez élu et vous qui vous êtes opposés à moi, je suis à vous tous (...) je ne ferai pas de différence entre partisans et opposants", a promis M. Morsi, qui cherche à former un gouvernement de coalition dirigé par une personnalité indépendante, afin d'élargir son assise politique au delà du courant islamiste.

M. Morsi a rendu hommage à la place Tahrir, "la place de la révolution, la place de la liberté".

Portrait de Mohamed Morsi

Il s'est adressé "au monde libre, aux Arabes, aux musulmans, (...) au peuple d'Egypte, frères et soeurs, enfants, musulmans d'Egypte, chrétiens d'Egypte, citoyens où que vous soyez" -une allusion aux millions d'Egyptiens expatriés-.

M. Morsi a également promis d'oeuvrer en vue de faire libérer le cheikh égyptien Omar Abdel-Rahman, condamné en 1995 à la prison à vie aux Etats-Unis.

"Je vais faire tout mon possible pour faire libérer (...) les détenus y compris le cheikh Omar Abdel-Rahman", condamné par la justice américaine pour des complots visant à attaquer des cibles new-yorkaises et à assassiner l'ancien président Moubarak.

M. Morsi, qui a battu le dernier Premier ministre de Moubarak, Ahmad Chafiq, lors de la première présidentielle après la révolte, est le premier islamiste à accéder à la magistrature suprême en Egypte et le premier président égyptien à ne pas être issu de l'appareil militaire.

Première publication : 29/06/2012

  • ÉGYPTE

    Le président élu Mohammed Morsi prêtera serment samedi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les libéraux attendent Morsi au tournant

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Morsi prône un renouveau des relations diplomatiques entre Téhéran et Le Caire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)