Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

Afrique

Place Tahrir, le président Mohamed Morsi prête symboliquement serment

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/06/2012

À la veille de son investiture, le nouveau président égyptien Mohamed Morsi s'est rendu sur la place Tahrir au Caire. Il a prononcé un discours et promis un Etat civil devant des dizaines de milliers de ses partisans.

AFP - Le président égyptien élu Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, a prêté symboliquement serment vendredi devant une foule venue l'acclamer place Tahrir au Caire, et prévenu l'armée qui garde une grande partie du pouvoir que le peuple était la "source de la légitimité".

PORTRAIT

"Je jure par Dieu de préserver le système républicain, de respecter la Constitution et la loi, de protéger entièrement les intérêts du peuple, et de préserver l'indépendance de la nation et la sûreté de son territoire", a-t-il promis solennellement à la veille de son investiture officielle prévue devant la Haute cour constitutionnelle.

"Vous êtes la source du pouvoir et de la légitimité, qui est au dessus de tout le monde. Il n'y de place pour personne, pour aucune institution (...) au dessus de cette volonté", a déclaré à la foule M. Morsi, visant implicitement le Conseil militaire au pouvoir depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011, qui conserve de larges prérogatives, dont le pouvoir législatif.

M. Morsi s'est également déclaré partisan d'un Etat "civil, patriote et constitutionnel", un message destiné à rassurer ceux qui redoutent un pouvoir islamique, notamment la minorité chrétienne.

"Je suis l'un des vôtres", a-t-il encore lancé. "Je n'ai peur que de Dieu", a-t-il ajouté devant des dizaines de milliers de personnes rassemblées sur cette place emblématique de la révolte contre M. Moubarak au début de l'année dernière.

"Vous qui m'avez élu et vous qui vous êtes opposés à moi, je suis à vous tous (...) je ne ferai pas de différence entre partisans et opposants", a promis M. Morsi, qui cherche à former un gouvernement de coalition dirigé par une personnalité indépendante, afin d'élargir son assise politique au delà du courant islamiste.

M. Morsi a rendu hommage à la place Tahrir, "la place de la révolution, la place de la liberté".

Portrait de Mohamed Morsi

Il s'est adressé "au monde libre, aux Arabes, aux musulmans, (...) au peuple d'Egypte, frères et soeurs, enfants, musulmans d'Egypte, chrétiens d'Egypte, citoyens où que vous soyez" -une allusion aux millions d'Egyptiens expatriés-.

M. Morsi a également promis d'oeuvrer en vue de faire libérer le cheikh égyptien Omar Abdel-Rahman, condamné en 1995 à la prison à vie aux Etats-Unis.

"Je vais faire tout mon possible pour faire libérer (...) les détenus y compris le cheikh Omar Abdel-Rahman", condamné par la justice américaine pour des complots visant à attaquer des cibles new-yorkaises et à assassiner l'ancien président Moubarak.

M. Morsi, qui a battu le dernier Premier ministre de Moubarak, Ahmad Chafiq, lors de la première présidentielle après la révolte, est le premier islamiste à accéder à la magistrature suprême en Egypte et le premier président égyptien à ne pas être issu de l'appareil militaire.

Première publication : 29/06/2012

  • ÉGYPTE

    Le président élu Mohammed Morsi prêtera serment samedi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les libéraux attendent Morsi au tournant

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Morsi prône un renouveau des relations diplomatiques entre Téhéran et Le Caire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)