Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

France : une rentrée politique sous le signe de la division

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux : "La loi Macron est insuffisante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : La Nouvelle-Orléans en pleine renaissance artistique

En savoir plus

FOCUS

Le secteur pharmaceutique indien entaché par des scandales

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Dix ans après Katrina, la Nouvelle-Orléans vibre à nouveau

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Delerm, l'amoureux de la vie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Peter Gumbel : "En France, les inégalités à l'école sont croissantes"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bernardino Leon : "Un accord en Libye est possible autour du 10 septembre"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort en direct"

En savoir plus

Moyen-orient

L'ex-Premier ministre Yitzhak Shamir est décédé à l'âge de 96 ans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/07/2012

Souffrant d'Alzheimer depuis plusieurs années, l'ancien Premier ministre israélien Yitzhak Shamir est décédé à l'âge de 96 ans. Absent de la vie politique depuis 1996, il fut l'un des leaders historiques de la droite nationaliste israélienne.

AFP - L'ancien Premier ministre israélien de droite Yitzhak Shamir est décédé à l'âge de 96 ans, a annoncé samedi le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

"Yitzhak Shamir nous a quittés", annonce le texte.

L'ancien Premier ministre, qui s'était retiré de la vie politique, souffrait depuis plusieurs années de la maladie d'Alzheimer.

"Benjamin Netanyahu a exprimé sa profonde peine à l'annonce de la disparition d'Yitzhak Shamir. Il faisait partie de cette merveilleuse génération qui a créé l'Etat d'Israël et lutté pour la liberté du peuple juif dans son pays", ajoute le communiqué.

"La fidélité d'Yitzhak Shamir à la Terre d'Israël a été exemplaire", poursuit le texte.

M. Shamir a été Premier ministre d'Israël de 1983 à 1984 puis de 1986 à 1992. Il a fait sa dernière apparition sur la scène internationale en octobre 1991, lors de la conférence de Madrid qui a donné le coup d'envoi de négociations de paix au Proche-Orient.

Redevenu simple député du Likoud après la défaite de son parti de droite aux élections législatives de 1992, remportées par les travaillistes, il s'est retiré définitivement de la vie politique en 1996.

Tout au long de sa carrière, il s'est opposé à des concessions territoriales en faveur des Palestiniens, en se présentant comme le défenseur d'"Eretz Israël" (la Terre d'Israël en hébreu).

Ces dernières années, il souffrait de la maladie d'Alzheimer et reconnaissait de plus en plus difficilement ses proches, avaient indiqué ses enfants dans les médias. Il vivait dans une maison de retraite au nord de Tel-Aviv.

Il doit être inhumé lundi au cimetière du Mont Herzl à Jérusalem au côté de son épouse Shulamit décédée en 2011.

Première publication : 30/06/2012

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Ces Israéliens qui boycottent le "Made in Israel" sur les produits des colonies

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    La trêve menacée après un regain de violence

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Netanyahou critiqué pour sa gestion unilatérale de la flottille pour Gaza

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)