Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • Finale de la Coupe du Roi : FC Barcelone-Real Madrid en direct

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Afrique

Le Frère musulman Mohamed Morsi investi président

©

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/07/2012

L'islamiste Mohammed Morsi, qui a prêté serment ce samedi devant la Haute cour constitutionnel, est le cinquième président de la République d'Égypte et le premier à avoir été élu démocratiquement.

"Je jure par Dieu tout-puissant de préserver le système républicain, de respecter la Constitution et la loi, de protéger entièrement les intérêts du peuple", a déclaré le président Mohammed Morsi en prêtant serment, samedi 30 juin, devant la Haute cour constitutionnelle dans la banlieue du Caire.  "Aujourd'hui, le peuple égyptien a posé les bases d'une vie nouvelle, d'une liberté totale, d'une vraie démocratie", a-t-il ajouté dans un bref discours.



Issu des Frères musulmans, Mohammed Morsi, âgé de 60 ans, devient ainsi le premier président islamiste d'Égypte et le premier président non-issu de l'armée. Il devra toutefois composer avec le Conseil suprême des forces armées (CSFA), à qui l'ancien président Hosni Moubarak avait remis le pouvoir en démissionnant sous la pression de la rue et qui conserve de larges pouvoirs. Morsi avait recueilli 51,73 % des voix face au dernier Premier ministre de Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq, lors du second tour de la présidentielle des 16 et 17 juin.

"La IIe République est née"

"Aujourd'hui la IIe République est née", a déclaré le magistrat Maher Serri, membre de la Cour, au début de la cérémonie d'investiture. Le président de la Cour, Farouq Soltane, a de son côté souhaité au président d'avoir du succès dans sa "difficile mission".

Le président Mohammed Morsi s'est ensuite rendu à l'université du Caire, où il a prononcé son premier discours. Il s'est notamment engagé à maintenir les acquis de la révolution égyptienne de janvier 2011. "L'Égypte ne reviendra pas en arrière", a-t-il proclamé .



Il a qualifié de "libres et équitables" les élections législatives de cet hiver remportées par les islamistes et que la justice a invalidées. Le Parlement a été dissous par les généraux du CSFA au pouvoir, à qui le président Morsi a pourtant rendu hommage.

Avant le début du discours, des participants à la cérémonie ont scandé des slogans hostiles à l'armée. "À bas le régime militaire !", ont-ils lancé à l'arrivée du maréchal Hussein Tantaoui, président du Conseil suprême des forces armées.

Soutien aux peuples syrien et palestinien

PORTRAIT
Mohammed Morsi a par ailleurs exprimé son soutien au peuple syrien, appelant à la fin du bain de sang en Syrie. Il a ajouté que son pays n'"exportera pas la révolution" et respecterait les traités internationaux. 

L'Égypte "se tient au côté du peuple palestinien pour qu'il obtienne tous ses droits légitimes et nous allons œuvrer à réaliser la réconciliation palestinienne" entre les mouvements rivaux Hamas et Fatah, a également affirmé le nouveau président égyptien.

La victoire électorale de Mohammed Morsi avait été célébrée dans la liesse à Gaza par le Hamas, qui appartient à la mouvance des Frères musulmans dont est issu le président égyptien.

Mohamed Morsi avait, après l'annonce de sa victoire, assuré qu'il respecterait les engagements internationaux de l'Égypte. Parmi eux figure le traité de paix de 1979 avec Israël.



 

 

Première publication : 30/06/2012

  • ÉGYPTE

    Liveblogging : revivez l'investiture de Mohamed Morsi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Place Tahrir, le président Mohamed Morsi prête symboliquement serment

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les libéraux attendent Morsi au tournant

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)