Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

Afrique

Le Frère musulman Mohamed Morsi investi président

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/07/2012

L'islamiste Mohammed Morsi, qui a prêté serment ce samedi devant la Haute cour constitutionnel, est le cinquième président de la République d'Égypte et le premier à avoir été élu démocratiquement.

"Je jure par Dieu tout-puissant de préserver le système républicain, de respecter la Constitution et la loi, de protéger entièrement les intérêts du peuple", a déclaré le président Mohammed Morsi en prêtant serment, samedi 30 juin, devant la Haute cour constitutionnelle dans la banlieue du Caire.  "Aujourd'hui, le peuple égyptien a posé les bases d'une vie nouvelle, d'une liberté totale, d'une vraie démocratie", a-t-il ajouté dans un bref discours.



Issu des Frères musulmans, Mohammed Morsi, âgé de 60 ans, devient ainsi le premier président islamiste d'Égypte et le premier président non-issu de l'armée. Il devra toutefois composer avec le Conseil suprême des forces armées (CSFA), à qui l'ancien président Hosni Moubarak avait remis le pouvoir en démissionnant sous la pression de la rue et qui conserve de larges pouvoirs. Morsi avait recueilli 51,73 % des voix face au dernier Premier ministre de Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq, lors du second tour de la présidentielle des 16 et 17 juin.

"La IIe République est née"

"Aujourd'hui la IIe République est née", a déclaré le magistrat Maher Serri, membre de la Cour, au début de la cérémonie d'investiture. Le président de la Cour, Farouq Soltane, a de son côté souhaité au président d'avoir du succès dans sa "difficile mission".

Le président Mohammed Morsi s'est ensuite rendu à l'université du Caire, où il a prononcé son premier discours. Il s'est notamment engagé à maintenir les acquis de la révolution égyptienne de janvier 2011. "L'Égypte ne reviendra pas en arrière", a-t-il proclamé .



Il a qualifié de "libres et équitables" les élections législatives de cet hiver remportées par les islamistes et que la justice a invalidées. Le Parlement a été dissous par les généraux du CSFA au pouvoir, à qui le président Morsi a pourtant rendu hommage.

Avant le début du discours, des participants à la cérémonie ont scandé des slogans hostiles à l'armée. "À bas le régime militaire !", ont-ils lancé à l'arrivée du maréchal Hussein Tantaoui, président du Conseil suprême des forces armées.

Soutien aux peuples syrien et palestinien

PORTRAIT
Mohammed Morsi a par ailleurs exprimé son soutien au peuple syrien, appelant à la fin du bain de sang en Syrie. Il a ajouté que son pays n'"exportera pas la révolution" et respecterait les traités internationaux. 

L'Égypte "se tient au côté du peuple palestinien pour qu'il obtienne tous ses droits légitimes et nous allons œuvrer à réaliser la réconciliation palestinienne" entre les mouvements rivaux Hamas et Fatah, a également affirmé le nouveau président égyptien.

La victoire électorale de Mohammed Morsi avait été célébrée dans la liesse à Gaza par le Hamas, qui appartient à la mouvance des Frères musulmans dont est issu le président égyptien.

Mohamed Morsi avait, après l'annonce de sa victoire, assuré qu'il respecterait les engagements internationaux de l'Égypte. Parmi eux figure le traité de paix de 1979 avec Israël.



 

 

Première publication : 30/06/2012

  • ÉGYPTE

    Liveblogging : revivez l'investiture de Mohamed Morsi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Place Tahrir, le président Mohamed Morsi prête symboliquement serment

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les libéraux attendent Morsi au tournant

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)