Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

Afrique

Des manifestants armés attaquent le siège de la commission électorale à Benghazi

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/07/2012

À moins d'une semaine de l'élection des membres de l'Assemblée constituante, des manifestants armés ont attaqué, dimanche, les locaux de la commission électorale à Benghazi. Ils réclament davantage d'autonomie pour la région de la Cyrénaïque.

REUTERS - Des hommes armés réclamant plus d'autonomie pour l'est de la Libye ont fait irruption dimanche dans les locaux de la commission électorale à Benghazi et incendié du matériel de vote à moins d'une semaine des élections du 7 juillet, rapporte un journaliste de Reuters.

Ce scrutin, près d'un an après le renversement de Mouammar Kadhafi, doit permettre l'élection des 200 membres de l'Assemblée qui sera chargée de rédiger la nouvelle Constitution du pays.

Les manifestants armés, qui étaient au nombre de 300 environ, réclamaient plus d'autonomie pour la Cyrénaïque, la partie orientale du pays dont Benghazi est la principale ville. C'est de là qu'est partie le soulèvement contre Kadhafi, en février 2011.

En l'état, le mode de répartition des sièges à la future Assemblée, qui tient compte de la démographie, prévoit 102 représentants pour Tripoli et 38 pour la Cyrénaïque. Les
manifestants exigent un nombre égal de sièges.

Ils ont sorti des ordinateurs et des urnes des locaux de la commission électorale et les ont détruits à l'extérieur du bâtiment. Des piles de listes électorales et de bulletins de
vote ont été incendiées, des affiches de campagne déchirées.

"Nous avons perdu la plupart du matériel administratif sur lequel nous travaillions depuis des mois. Mais nous espérons pouvoir en reconstituer une partie avant les élections grâce aux stocks de secours", a dit Haitham al Taboly, un responsable
local de la commission.

A Tripoli, le vice-président de la Haute Commission nationale des élections, Emad Al-Sayeh, a expliqué qu'"il n'y avait pas assez d'agents de sécurité aux portes des locaux de la commission pour stopper les manifestants". "Ils ont dû par conséquent se retirer et les laisser envahir le bâtiment", a-t-il ajouté.

Les manifestants brandissaient des pancartes hostiles à Moustafa Abdeljalil, le chef du Conseil national de transition (CNT) au pouvoir depuis le changement de régime. "Abdeljalil est un traître à la Cyrénaïque", pouvait-on notamment lire.

En mai, un conseil autonome de la Cyrénaïque a appelé la population locale à boycotter les élections du 7 juillet.

Le porte-parole du CNT, Saleh Darhoub, a affirmé que le scrutin pourrait avoir lieu à la date prévue.

Première publication : 02/07/2012

  • LIBYE

    "L'élection de la constituante sera sans effet si les milices ne désarment pas"

    En savoir plus

  • TUNISIE

    L'ancien Premier ministre de Kadhafi extradé de Tunisie

    En savoir plus

  • LIBYE

    L'armée libyenne tente d'imposer un cessez-le-feu dans l'ouest du pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)