Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Economie

Le directeur général de Barclays démissionne à son tour

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/07/2012

Au lendemain du départ de Marcus Agius, président de l'établissement, le directeur général de Barclays, Bob Diamond (photo), démissionne. Il est accusé de manipulations de taux dont les ramifications s'étendraient à d'autres banques dans le monde.

REUTERS - Le directeur général de Barclays Bob Diamond a démissionné mardi avec effet immédiat, à la suite d'un scandale relatif à des manipulations de taux dont les ramifications s'étendent à plusieurs autres établissements de par le monde.

La troisième banque britannique précise que le président Margus Agius, lui-même démissionnaire depuis lundi, sera chargé de lui trouver un successeur. Lui-même avait dit lundi qu'il resterait en place le temps de dénicher son propre successeur.

"La pression extérieure qui s'exerce sur Barclays atteint un degré tel que le nom risque d'en pâtir; il est hors de question que je laisse faire", explique Diamond dans un communiqué.

Barclays devra verser 453 millions de dollars de dédommagements aux autorités britanniques et américaines pour mettre un terme aux poursuites engagées contre la banque pour manipulation du Libor, un taux interbancaire de référence.

Le ministre des Finances britannique George Osborne a déclaré lundi que la commission d'enquête parlementaire sur les banques mise en place après le scandale du Libor devrait rendre ses conclusions d'ici la fin de l'année pour permettre au gouvernement de modifier le droit existant.

Il a salué ce mardi la démission de Diamond, espérant qu'elle constitue un premier pas vers une nouvelle culture de responsabilité dans le secteur bancaire.

"Je pense que c'est la bonne décision pour Barclays et pour le pays parce qu'il est nécessaire que Barclays se focalise sur le crédit à notre économie et n'en soit pas détournée par cette dispute sur qui doit être aux commandes", a-t-il dit à la BBC.

Autre élément de la tourmente qui agite actuellement le secteur bancaire britanniques, les quatre principales banques du pays ont accepté de verser des dédommagements à leurs clients, en l'occurence des PME, pour les avoir mal informées sur des produits de couverture de taux.

Dans les premiers échanges, le titre Barclays gagnait 1,2% alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes prenait 0,58%.
 

Première publication : 03/07/2012

  • FINANCE

    Royaume-Uni : quand le Libor ébranle la City

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    "Je ne crois pas au grand soir dans le secteur bancaire"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)