Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La RDC fête son indépendance mais toujours pas de calendrier pour les élections

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à l'aéroport d'Istanbul : 41 victimes, la Turquie pointe du doigt le groupe EI

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

Asie - pacifique

Le Pakistan rouvre ses routes aux convois de ravitaillement de l'Otan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/07/2012

Islamabad a rouvert ses routes aux convois de l'Otan chargés de ravitailler les troupes de l'organisation déployées en Afghanistan. Le trafic était interrompu depuis qu'un bombardement de l'Isaf avait tué 24 soldats pakistanais en novembre dernier.

AFP - Le général John Allen, commandant de l'Isaf, la force armée de l'Otan en Afghanistan, a salué mercredi la réouverture des routes de ravitaillement par le Pakistan, fermées depuis un bombardement de l'Isaf en novembre qui avait tué 24 soldats pakistanais.

Cette réouverture intervient après un coup de téléphone de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton à son homologue pakistanaise Hina Rabbani Khar, durant lequel Mme Clinton a, selon un communiqué, "réitéré ses plus profonds regrets" pour l'incident "tragique" de novembre.

Les autorités pakistanaises avaient notamment conditionné la reprise du trafic, bloqué en novembre dernier après qu'un bombardement de l'Isaf eut tué 24 soldats pakistanais près de la frontière afghane, à des excuses formelles de Washington à propos de cette bavure.

Islamabad réclamait également un renchérissement des droits de passage des camions sur son territoire, selon des sources proches du dossier.

D'après le communiqué de l'Isaf, le général Allen s'est rendu à plusieurs reprises au Pakistan ces dernières semaines pour rencontre le général Ashfaq Parvez Kayani, le chef d'état-major pakistanais.

Les deux militaires ont reconnu "les exceptionnels sacrifices" des forces de sécurités "afghanes, pakistanaises et de l'Isaf" dans la lutte contre les "terroristes", notamment talibans, qui "menacent la région", affirme la déclaration de l'Isaf.

Hillary Clinton avait précédemment "présenté les sincères condoléances" de Washington "aux familles des soldats pakistanais qui ont perdu la vie", les Etats-Unis se disant également "désolés pour les pertes endurées par l'armée pakistanaise", selon la chef de la diplomatie américaine.

La conclusion d'un accord sur ces routes de ravitaillement entre les Américains, qui dirigent la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf), et les Pakistanais devrait permettre de réchauffer les relations entre les deux pays.

Cet accord facilitera largement le retrait des troupes étrangères d'Afghanistan, dont le transport vers des bateaux amarrés au Pakistan coûtera bien moins cher qu'un éventuel pont aérien pour évacuer les dizaines de milliers de véhicules et de soldats actifs sur le territoire afghan.

La très grande majorité des troupes de l'Otan, qui compte encore 130.000 hommes en Afghanistan, aura quitté ce pays d'ici la fin 2014.

Les relations américano-pakistanaises n'ont cessé de se détériorer ces dernières années, notamment après le raid unilatéral américain qui a tué le chef d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden en mai 2011, dans le nord du Pakistan.

Première publication : 03/07/2012

  • PAKISTAN

    Le président pakistanais désigne un nouveau Premier ministre

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    La Cour suprême du Pakistan destitue le Premier ministre Yousuf Raza Gilani

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Une trentaine de morts dans deux attentats dans le nord-ouest du Pakistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)