Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

Moyen-orient

La France transfère le contrôle de la Kapisa aux forces afghanes

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/07/2012

L'armée française, essentiellement déployée à Kaboul, a transféré mercredi le contrôle de la province de Kapisa, proche de la capitale, aux Afghans. Cette région était le dernier territoire dont la France avait la responsabilité dans le pays.

AFP - L'armée française a officiellement transféré mercredi aux forces afghanes le contrôle de la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul, le dernier territoire, particulièrement instable, dont elle avait la responsabilité en Afghanistan.

Ce passage de témoin est une étape importante sur la voie du retrait des troupes françaises d'Afghanistan, que le président François Hollande a décidé d'accélérer en ordonnant le rapatriement d'ici la fin 2012 de 2.000 des 3.550 soldats déployés dans le pays.

Le transfert de la Kapisa, annoncé le 13 mai dernier par le président afghan Hamid Karzaï, a été entériné à la mi-journée lors d'une cérémonie dans la capitale provinciale Mahmood-e-Raqi, en présence de représentants des pays de l'Otan et afghans, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

Le drapeau afghan y a été hissé sur un mât placé devant le siège des autorités provinciales, en remplacement de celui de la force de l'Otan (Isaf, sous la bannière de laquelle sont déployés les soldats français).

Les soldats français sont essentiellement déployés à Kaboul, dans le district de Surobi et la Kapisa, tous deux proches de la capitale. La mission en Kapisa, très infiltrée par les rebelles, est considérée comme la plus difficile pour les Français en Afghanistan depuis leur arrivée dans le pays à la fin 2001.

Après plusieurs attaques meurtrières pour les soldats français, l'ancien président Nicolas Sarkozy avait décidé d'anticiper à 2013 le retrait des forces combattantes françaises. Après son élection en mai dernier, son successeur Français Hollande a décidé d'avancer cette échéance à la fin 2012, soit deux ans avant la date de retrait prévu des forces combattantes de l'Isaf.

En avril, la France avait transféré aux Afghans le contrôle de Surobi, bien plus calme que la Kapisa, un premier pas sur la voie du retrait.

Première publication : 04/07/2012

  • AFGHANISTAN

    Le Pakistan rouvre ses routes aux convois de ravitaillement de l'Otan

    En savoir plus

  • FRANCE

    Hollande rend hommage aux soldats français morts en Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Le ministre de la Défense à Kaboul après la mort des soldats français

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)